leral.net | S'informer en temps réel

Oumou Wane, promotrice de la chaîne Africa 7 – Une remarquable « Entrepreuneuse d’idées »

‘’Il y a beaucoup de femmes qu'on peut conquérir, mais il en est peu qu'on puisse dompter”. Cette assertion d’un certain Jean Louis Auguste Commerson sied comme un gant à notre sœur Oumou Wone que la rédaction de Leral.net a élu comme l’une des femmes de l’année.


Rédigé par leral.net le Mardi 8 Mars 2016 à 13:08 | | 3 commentaire(s)|

Née à Kaolack dans les années 60 (il n’est pas élégant de préciser l’âge de ces dames) et armée d’une licence d’anglais à Dakar, elle a quitté le Sénégal pour Paris-la -France ou elle croise le fer avec des étudiants qui en voulaient comme elle dans un domaine que beaucoup considéraient à l’époque comme réservé aux garçons, la Communication. Mais à regarder de près le parcours de cette femme opiniâtre, on s’aperçoit que le Bon Dieu a fait exprès de la destiner à exprimer et ses idées et celles qu’elle pense être de son époque, de son temps.

De Paris, où elle monte une agence qui va rivaliser avec les plus grandes signatures de la place, puis Genève et ensuite Rome où elle vit aujourd’hui, elle n’oublie pas pour autant le Sénégal, le pays de ses racines. Cette fille d’enseignant dont le père, le regretté Yaya Wone fut à la fois l’ami et le compagnon de chambre de l’inoubliable ancien président de la République, Abdoulaye Wade au Lycée William Ponty de Sébikotane semble être née pour écrire et pour entreprendre. Avec une telle ascendance on peut d’ailleurs comprendre aisément pourquoi Oumou Wane développe une telle indépendance d’esprit. Une indépendance de ton et d’approche intellectuelle qui titille la société sénégalaise et heurte les plus susceptibles d’entre nos compatriotes mais qui amène à réfléchir les plus avertis d’entre eux. Cette femme mérite d’être lue, écoutée et regardée sur les chaînes de télévision mais elle n’en veut pas. Son truc c’est l’écrit, qui engage pleinement son auteur rien que par sa signature. La télévision qu’elle a mis en place, ancienne Directrice de Citizen Media Group dont Africa 7 et qu’elle dirigeait de main de maître n’est que la version visuelle de sa soif de faire savoir, sa volonté de mettre le factuel, le fait sociétal au service de ceux que l’écrit n’attire pas (pour cause d’analphabétisme ou de paresse intellectuelle ?). Au fond, il ne s’agit pour elle que rien qu’un hobby pour poursuivre sa soif d’écriture. Cette femme ne s’arrêtera jamais d’écrire et de créer, c’est Leral.net qui vous le dit.






Hebergeur d'image