leral.net | S'informer en temps réel

Ousmane Faye, leader du Psd/R Jant Bi : « Déthié Fall veut saborder les travaux sur la revue du code électoral »

Dénonçant le boycott des travaux sur la revue du Code électoral, Ousmane Faye accuse les plénipotentiaires de l’opposition d’être manipulés par Déthié Fall.


Rédigé par leral.net le Vendredi 24 Juin 2016 à 11:17 | | 0 commentaire(s)|

Ousmane Faye, leader du Psd/R Jant Bi : « Déthié Fall veut saborder les travaux sur la revue du code électoral »
La dernière décision des plénipotentiaires de l’opposition de boycotter la table des discussions sur la revue du Code électoral n’est pas bien perçue par le Parti social démocrate/Rénovation Jant Bi (Psd/R Jant Bi. Furax, Ousmane Faye a fermement condamné cette démarche « solitaire ». Parce qu’« en le faisant, ils n’ont pas, au préalable, informé les mandants ».

Ce membre fondateur du Front patriotique pour la défense de la République (Fpdr) affirme que ces plénipotentiaires sont « manipulés » par le Rewmi d’Idrissa Seck à travers Déthié Fall « à qui il a donné beaucoup d’argent pour acheter certains (…) et usurper le poste de porte-parole et de chef de délégation de l’opposition ».

Indiquant que « trop c’est trop », le chef de file du Psd/R Jant Bi y va de sa proposition « extrême », demandant au ministre de l’Intérieur de prendre toutes ses responsabilités pour exiger une réunion de toute l’opposition afin de régler définitivement cette question. Dans la même dynamique, Ousmane Faye et ses camarades proposent l’exclusion de Déthié Fall de la délégation de l’opposition aux discussions sur la revue du Code électoral.

Visiblement dans le secret des dieux, Ousmane Faye en sait plus sur les motivations d’Idrissa Seck qui, « après avoir refusé de répondre à l’appel au dialogue lancé par le chef de l’Etat, veut se positionner comme le seul leader de l’opposition » en passant son temps à « insulter les vrais opposants » qui ont participé à la cérémonie de lancement du dialogue le 28 mai dernier. Parce qu’« au moment où le Fpdr se battait aux côtés du Parti démocratique sénégalais pour avoir une opposition forte et crédible au Sénégal, Idrissa Seck, le laudateur de naissance du Président Macky Sall, percevait ses 30 millions par mois ».






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image


Hebergeur d'image