leral.net | S'informer en temps réel

Ousmane Ngom sur les derniers instants de Wade au pouvoir : "Je lui ai demandé d'appeler Macky Sall pour le féliciter, il m'a dit 'dumako def !'"

Me Ousmane Ngom, qui faisait parti d'une forte délégation présidentielle, était chez Médoune Thiam pour lui présenter ses condoléances à la suite du décès de la fille de ce dernier. Une occasion, pour lui, de revenir sur les raisons qui l'ont poussé à soutenir le chef de l'Etat Macky Sall. Et, par ricochet, se remémorer cette fameuse journée du 25 mars 2012 qui a vu Me Wade perdre le pouvoir.


Rédigé par leral.net le Samedi 1 Octobre 2016 à 09:48 | | 33 commentaire(s)|

Me Ousmane Ngom a insisté sur les fortes convictions de Médoune Thiam qui se trouve être son neveu même s'il est plus âgé que lui. Sur son soutien à l'action du Président Macky Sall, l'ancien ministre de l'Intérieur dira sans détour : "Je le fais d'abord parce que je crois en Dieu". Mais, pour avoir fréquenté l'homme, il dit connaître ses ambitions pour le Sénégal. Me Ngom s'est ainsi rappelé le jour où Macky Sall a accédé à la Magistrature suprême. Ce jour-là, "c'est vers 18 heures que je suis allé au Palais pour dire à Me Abdoulaye Wade que les jeux étaient faits car les tendances donnaient Macky Sall vainqueur du deuxième tour. Je lui ai dit que Dieu en a voulu ainsi. Il m'a dit : "C'est impossible". Puis, il a ajouté qu'on lui a dit que le ministre de l'Intérieur que j'étais était capable de renverser les tendances. Je lui ai dit que non, ce n'était pas possible et je suis parti", a dit Me Ousmane Ngom qui poursuit devant l'assistance : "Quinze minutes après, je suis revenu au Palais. J'ai dit au Président que, maintenant, il s'agissait de tendances lourdes et que je suis sûr que Macky Sall passe puisqu'au plus, nous n'auront pas 40% des voix. Je lui ai dit qu'il était temps qu'il appelle Macky Sall pour le féliciter. Il m'a rétorqué : "Dumako def" (ndlr : Je refuse). Je lui ai rappelé qu'il devait le faire car il avait dit qu'il ne ferait pas moins que Abdou Diouf qui, en 2000, l'avait appelé pour le féliciter. Il m'a éconduit. Je suis retourné à mon bureau. Mon téléphone a sonné. C'était Me Wade qui me demandait de lui trouver le numéro de téléphone de Macky Sall. Le reste, vous le savez..."






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image