leral.net | S'informer en temps réel

Ousmane Tanor Dieng, président HCCT : «Cette mission n’est pas une sinécure, mais un sacerdoce»


Rédigé par leral.net le Lundi 31 Octobre 2016 à 17:42 | | 2 commentaire(s)|

Ousmane Tanor Dieng est en train de lire son discours au centre Abdou Diouf de Diamniadio.
Ousmane Tanor Dieng est en train de lire son discours au centre Abdou Diouf de Diamniadio.
 
Ousmane Tanor Dieng, le président du Haut Conseil des Collectivités locales a déclaré que sa mission au sommet de cette institution de la République, «n’est pas une sinécure mais plutôt un sacerdoce».
 
Ousmane Tanor Dieng a fait cette déclaration, il y a quelques minutes, lors de la cérémonie d’installation du HCCT au centre de conférence Abdou Diouf de Diamniadio.

«Cette mission n’est pas une sinécure, mais un sacerdoce. Le HCCT sera un laboratoire où sera expérimentée la démocratie locale. C’est la volonté du président de la République d’approfondir la décentralisation et le renforcement des collectivités locales comme un lévrier pour réformer l’Etat », a déclaré Ousmane Tanor Dieng.
 
Récemment, la député Hélène Tine avait avancé qu'Ousmane Tanor Dieng, qui vient fraîchement d’être nommé par Macky Sall, président du Haut Conseil des collectivités territoriales (HCCT)) pourrait hériter de 500 millions de Francs CFA comme fonds politiques et qu’il n’était pas sérieux d’allouer 6,5 milliards FCFA de budget à une telle institution.
 
C’est le 20 octobre que Macky Sall avait signé  le décret n° 2016 – 1641, portant nomination du Président du Haut Conseil des collectivités territoriales, en la personne de Monsieur Ousmane Tanor Dieng.
 
Après l'élection au suffrage universelle indirect des 80 membres et la nomination, par ses soins des 70 autres membres, le Président de la République matérialise ainsi la volonté du peuple Sénégalais, exprimée à l'occasion du référendum du 20 mars 2016, de raffermissement de notre architecture institutionnelle en favorisant une participation plus active des collectivités territoriales dans la définition et la mise en œuvre des politiques publiques.
 
En effet, dans le cadre des missions qui lui sont dévolues et grâce à la diversité des profils qui le composent, le Haut Conseil des Collectivités Territoriales (HCTT) confère plus de pouvoir aux populations à la base à travers leurs élus et d'autres acteurs désignés pour leur compétence par le Président de la République.
 
Le HCTT vient apporter plus de vigueur à la gouvernance locale et au processus de décentralisation dont l'Acte 3 accentue les acquis.
 
Engagé dans une dynamique soutenue d'émergence, le Sénégal franchit ainsi une étape décisive dans la maîtrise de sa politique de développement au bénéfice de tous les Sénégalais. Et c’est Tanor Dieng qui a hérité de cette charge historique en étant le pionnier de cette institution dédiée à la décentralisation et qui a été inscrite dans le référendum de mars dernier.
 
Massène DIOP Leral.net






Hebergeur d'image