leral.net | S'informer en temps réel

Ousmane Tanor Dieng sur la crise scolaire : "Il faut que les deux acteurs fassent les efforts nécessaires"

Ousmane Tanor Dieng invite l’Etat et les syndicats à faire les efforts nécessaires pour sauver l’école. Chacune des parties doit, selon le secrétaire général du Parti socialiste, jouer son rôle.


Rédigé par leral.net le Lundi 13 Juin 2016 à 09:37 | | 1 commentaire(s)|

Ousmane Tanor Dieng sur la crise scolaire : "Il faut que les deux acteurs fassent les efforts nécessaires"
« Par rapport à la crise scolaire, il y a un conflit et deux acteurs. Pour qu’on trouve une solution, il faut que ces deux acteurs fassent les efforts nécessaires », a déclaré, hier, le secrétaire général du Parti socialiste, à nos confrères du journal Le Quotidien. Ousmane Tanor Dieng, qui procédait à l’inauguration de la pouponnière « Sourire Béné », d’ajouter : « Les syndicats ont le droit de revendiquer l’amélioration de leurs conditions ou le respect de l’engagement pris, l’Etat aussi est dans son rôle d’assurer la bonne marche de l’Etat, la continuité du service public. Au-delà du rôle que chacun joue maintenant, il y a beaucoup de bonnes volontés qui sont en train de s’inviter pour trouver un terrain d’entente ».

Paraphrasant l’ancien président François Mitterrand, Ousmane Tanor Dieng dit à l’endroit des enseignant : « Il faut savoir terminer une grève ». L’allié de Macky Sall dans Benno Bokk Yakaar promet de tout faire « pour essayer de faire respecter les engagements qui ont été pris par l’Etat ». Mais, précise-t-il, « si chacun tire sur la corde et qu’elle se casse, ce sera contre le bonheur, l’avenir des enfants ». Ainsi, il lance un appel à un « dépassement et à la prise de conscience de la gravité de la situation ». Tanor garde tout de même l’espoir. « Avec tous ceux qui sont en train d’intervenir, les chefs religieux, le médiateur de la République et toutes les bonnes volontés, nous pensons qu’une formule doit être trouvée, d’autant qu’on danse autour du gouffre, mais on ne va pas y tomber. Il n’est jamais trop tard pour bien faire. Les gens son en train de s’affairer autour de la question. Chacun s’en mêle, chacun y travaille, y compris moi-même. Je parle avec les uns et les autres pour qu’on essaye de trouver une solution raisonnable, à savoir un compromis dynamique. Il faut cet effort. On a été confronté à des situations aussi graves, mais le génie propre au Peuple sénégalais nous a aidés à nous en sortir la tête haute », déclare-t-il dans le journal. Tanor prie les enseignants de remettre aux élèves leurs notes. « Une fois que les notes seront remises, ça va créer un climat d’apaisement. Les parents vont avoir l’assurance que leurs enfants pourront faire leurs examens. Et il faudra aussi que l’Etat fasse les efforts nécessaires et respecter ses engagements », conclut le socialiste.






Hebergeur d'image





Hebergeur d'image