leral.net | S'informer en temps réel

Ouza Diallo se fait entendre !

Le débat sur la 3ème phase de la décentralisation interpelle tous les acteurs de la vie politique nationale. Le Mouvement Citoyen et panafricaniste "Jotna Africa" est en phase avec le projet de l'Etat sur la question et souhaite sa mise en œuvre effective. Selon le mouvement dirigé par Ouza Diallo, la matérialisation de ce projet pourrait donner à la configuration du pays une certaine cohérence et par delà insuffler un dynamisme au développement local.


Rédigé par leral.net le Mercredi 16 Avril 2014 à 17:04 | | 4 commentaire(s)|

Ouza Diallo se fait entendre !
« Les nations modernes pour plus d'efficacité et de pertinence dans la gestion des terroirs, doivent s'engager résolument dans la voie d'une décentralisation beaucoup plus poussée. Fort de cette vérité, le M.J.A appuie fortement la démarche initiée par l'Etat du Sénégal en matière de décentralisation et l'exhorte à explorer toutes les voies devant mener à un consensus fort  autour de cette problématique », note le communiqué reçu à Leral.
 
Abordant la question relative à la construction de l'arène nationale dans le site du technopole de Pikine  (banlieue dakaroise), le Mouvement "Jotna Africa" salue la position « éminemment courageuse et citoyenne » du Premier ministre,  Aminata Touré, qui , lors de sa déclaration de politique générale, n'a pas hésité devant les clameurs suscitées par la décision de construire l'arène nationale au niveau du technopole à désavouer son ministre du Sport, qui affirmait de manière péremptoire, que le technopole va abriter l'arène nationale. Sur la même lancée, le Mouvement "Jotna Africa" exhorte le PM à inscrire toujours sa démarche dans une dynamique de recherche de large consensus.
 
En fait, l'Etat sur beaucoup de questions stratégiques, devrait avoir une vision futuriste et prospective. Dans cette perspective, le M.J.A souhaiterait que l'infrastructure sportive (l’arène nationale) soit implantée en dehors de la capitale et sa banlieue très saturée à tous points de vue. Celle ci, érigée en dehors de la capitale et sa banlieue, devrait être « un pôle de développement socio-économique qui permettrait au besoin, l'installation tout autour, de cantines modernes pour la corporation des vendeurs et marchands ambulants dont le recasement dans la ville de Dakar pose problème. Elle pourrait aussi polariser une nouvelle cité des sportifs toutes disciplines confondues ».
 
Ouza Diallo et ses amis précisent à l'intention des Sénégalais de tout bord que leur action est adossée aux valeurs morales et éthiques les plus élevées de notre société. Par conséquent, leur démarche ne saurait être nihiliste. « M.J.A dira bravo quand l'action menée ou engagée, ira dans le sens des intérêts des populations; il marquera son opposition, criera son raz le bol chaque fois que des dysfonctionnements et des dérapages sont constatés ici ou ailleurs en Afrique », disent-ils.
 
 






Hebergeur d'image