leral.net | S'informer en temps réel

PAKALA FACE À BISMI NDOYE, DIMANCHE À IBA MAR DIOP : Défaite interdite !

Aliou Faye dit Pakala de Mbour Montagne et Bismi Ndoye de Soumbédioune, c’est l’affiche de ce dimanche proposée au stade Iba Mar Diop par Luc Nicolaï. Un choc qui risque de faire des étincelles et où les coups vont pleuvoir


Rédigé par leral.net le Dimanche 17 Juillet 2011 à 15:15 | | 0 commentaire(s)|

PAKALA FACE À BISMI NDOYE, DIMANCHE À IBA MAR DIOP : Défaite interdite !
Après son premier surprenant revers face à Abdou Diouf de Walo, Pakala de Mbour compte rebondir sur Bismi Ndoye de Soumbédioune, ce dimanche, au stade Iba Mar Diop. Organisé par Luc Nicolaï, ce combat qui constitue aussi pour Aliou Faye Pakala une sorte de réhabilitation sera loin d’être facile pour l’ancien champion d’Afrique de lutte traditionnelle. Il sera face à un lutteur qui est un peu dans le même cas.
Bismi Ndoye, même s’il a connu quelques revers durant sa carrière, est un lutteur qui n’est pas le premier choix pour ses adversaires. Sa taille et son poids, presque 130 kg, font qu’il est assez craint. Ce manque de combat et des problèmes internes au sein de Ndakaaru ont fait qu’il a déménagé à Soumbédioune où, depuis deux ans, il est avec Boy Kaïré. Face à Pakala, il compte relancer sa carrière, se repositionner et faire oublier son Claf de la saison 2009, où il n’a obtenu qu’une seule victoire devant Matar Guèye, un nul devant Bismi Ndoye et une défaite face à Elton. Pour le lutteur de Mbour, un deuxième revers de suite ferait désordre dans sa quête de titiller les ténors et les espoirs confirmés.
Pakala qui a à son actif neuf victoires et une défaite en dix sorties va vers son plus grand challenge. Le champion d’Afrique en titre, détenteur du drapeau du chef de l’Etat en lutte traditionnelle, n’aura pas une partie facile face au Soumbédiounois qui veut relancer son avenir dans l’arène. Victorieux de son duel face à Matar Guèye de Thiès et Boy Nar, Aliou Pakala a été défait par Abdou Diouf en dehors de son jardin doré et secret.
En face de lui se dressera un adversaire capable du meilleur comme du pire. Relevant d’une défaite et de deux années blanches, Bismi Ndoye, le rugbyman, qui a voulu quitter la lutte faute de combattant, joue sa survie dans cette opposition où seule une victoire pourrait le sortir de l’anonymat dans lequel il végète depuis deux saisons. Un combat où toute défaite pourrait être lourde de conséquence.

Mbaye Jacques DIOP
source Le Populaire






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image


Hebergeur d'image