leral.net | S'informer en temps réel

PARCELLES ASSAINIES : Trois faussaires étrangers épinglés avec de vrais faux documents de voyage

Une mauvaise nouvelle pour les escrocs : le réseau de faussaires établi à Nord foire vient de tomber dans les mailles de la police des Parcelles assainies. Cette bande bien équipée et composée d’un Guinéen et de deux Togolais, se confectionnait à loisir des documents de voyage, passeports, visas Schengen et diplomatique. Le travail était tellement bien fait que personne parmi les agents de contrôle de l’aéroport n’a pu détecter la fausseté. Cependant, depuis hier, les faussaires dorment à Rebeuss. Leur arrestation risque d’entraîner celle de bon nombre de leurs collaborateurs, dans les prochains jours.


Rédigé par leral.net le Samedi 2 Janvier 2010 à 16:08 | | 1 commentaire(s)|

PARCELLES ASSAINIES : Trois faussaires étrangers épinglés avec de vrais faux documents de voyage
Que les juges du Tribunal des flagrants délits ne soient pas surpris les prochains jours, de voir tomber sur leurs tables une pluie de dossiers pour escroquerie au visa. La raison est toute simple : un vaste réseau de fabricants de faux billets d’avion et de visa Schengen vient d’être démantelé par la police des Parcelles assainies. En effet, c’est le jeudi 31 décembre que les faussaires sont tombés grâce à une enquête bien menée par la commissaire Marième Diaw et ses hommes. Tout est parti d’une plainte pour escroquerie déposée contre le nommé M.Ndiaye, un larron qui s’active dans les affaires de visa. Ce dernier se devait de trouver un passeport et un visa pour un marabout. Epinglé par les limiers des Parcelles assainies, celui-ci, pour ne pas tomber seul, va dénoncer ses complices. Il s’agit précisément d’un Guinéen O.Condé et de deux Togolais, B.Elesé et M.Mangono. Ces derniers, établis à Nord Foire, avaient pris en location un domicile pour y confectionner de vrais faux visas et des billets d’avions. Le travail était tellement bien fait que tous ces documents semblaient authentiques. La preuve, plusieurs passeports ont été déjà utilisés à maintes fois pour voyager au nez et à la barbe des agents travaillant à l’aéroport du Sénégal et ceux des pays étrangers, qui n’y ont vu que du feu. Seulement, une descente à leur « centre d’activité » a permis aux hommes du commissaire Diaw de mettre la main sur les faussaires, ainsi que sur 17 passeports guinéens, 15 Sénégalais, 3 Français, 6 Congolais et un Bissau-Guinéen et même un passeport diplomatique. Le matériel servant à la confection est également saisi : une machine imprimante, un fer à repasser sophistiqué pour imprimer les visas, une loupe, une bombe plastifiante et un cliché pareil à celui utilisé généralement pour certifier l’authenticité des passeports et visas font partie du lot. C’est dire qu’avec un tel équipement, les faussaires pouvaient confectionner des documents, qui tromperaient plus d’un. Ce qui leur a valu leur notoriété. Les intermédiaires qui empochaient 3 ou 5 millions de francs passaient par eux pour se faire le sésame. Plusieurs d’entre eux risquent de tomber dans les mailles des filets de la police les prochains jours.

Alassane DRAME l'asquotidien



1.Posté par Farba senghor Diop le 03/01/2010 13:53 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Mr le journaliste ,
Vous n'avez surement jamais voyagè avec un visa shengen .Pour votre info les visas delivrés par les consulats sont transmis par un système intranet à tous àeroport d'entrée.Et à votre arrivèe à l'aeroport si votre nom n'est pas sur l'ordinateur alors cher Mr vous ne pouvez pas fouler le pays mème avec un vrai faux visa comme vous dites.

Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site




Hebergeur d'image