leral.net | S'informer en temps réel

PAULETTE DIEME, ARTISTE MUSICIENNE « Mon divorce n’a rien à voir avec Carlou D, Philippe Monteiro ou Fodé Barro »

Elle avait disparu de la scène, sa voix suave manquait aux Sénégalais… Elle, c’est Paulette Diémé, toujours aussi belle à couper le souffle. Après un an sans album, elle nous revient en forme et en force. Divorcée et mère d’une petite fille, Paulette brise la glace et remet les pendules à l’heure. Son divorce, sa fille, son nouvel opus, les chanteuses sénégalaises, ses relations avec Carlou D, Philip Monteiro, Fodé Barro… Paulette va droit au but.


Rédigé par leral.net le Vendredi 16 Juillet 2010 à 14:17 | | 3 commentaire(s)|

PAULETTE DIEME, ARTISTE MUSICIENNE « Mon divorce n’a rien à voir avec Carlou D, Philippe Monteiro ou Fodé Barro »
L’As  : Que devient Paulette  ?

Paulette va bien. J’avais pris une période sabbatique, pour m’occuper de ma fille. Maintenant, j’ai repris le travail. Je suis en train de travailler mon nouvel album, ma voix et les spectacles aussi. Je suis en train de concocter un album solo avec les différents titres, qui vont avec. C’est un album qui parlera de l’Afrique, des enfants, des mamans…. Pour le titre, ce sera « Tem fé » (avoir la foi, en Créole).
Des invités dans le nouvel opus  ?

Deux ou trois…J’ai pensé à Philippe Monteiro, des chanteurs ivoiriens, cap verdiens et sénégalais. Ça dépendra, aussi, des thèmes que je choisirai.

Vous n’avez pas invité les chanteuses sénégalaises…

(Elle coupe). Je ne sais pas encore, mais, pour le moment, j’ai ciblé Philippe, Fodé Barro et les rappeurs sénégalais comme Carlou D, Dj Awadi ou Daara -j Family.

Est-ce que vous n’avez pas des problème avec les chanteuses  ?

Non. Je m’entends bien avec tout le monde. Seulement, je n’ai pas encore ciblé de chanteuses sénégalaises. On se rencontre souvent dans les spectacles ou les concerts, mais rien de plus.

Si je vous suis bien, vos fan’s vont découvrir une nouvelle Paulette  ?

Oui bien sûr. Je continue de faire du cabo, mais il y aura un peu de variété, de l’acoustique, une chanson purement cap verdienne, RnB… Je suis restée un an sans chanter, après mon accouchement, donc je dois bosser dur, avant de mettre sur le marché mon album.

Est-ce que la naissance de votre enfant n’a pas perturbé l’évolution de votre carrière  ?

Non  ! Au contraire, cela m’a permis de grandir, d’être mature et de bien assimiler le show biz, la scène. J’ai eu aussi le temps de travailler la voix.

Est-ce que vous vous êtes bien insérée dans le milieu du show biz ?

J’arrive à tirer mon épingle du jeu. C’est pour cela que j’ai donné ce titre à mon nouvel album. Je me suis dit que, sans la foi, je ne serais pas là, aujourd’hui. J’ai voulu arrêter à maintes reprises, mais c’est ma foi chrétienne, qui m’a permis de continuer. C’est un peu dur, parce que tu as toujours des promesses. Des gens t’appellent, te fixent un rendez-vous, mais ce n’est jamais concret. On te promet des choses, qui n’aboutissent jamais. Peut-être que je n’ai pas la même vision qu’eux (les producteurs), parce que, moi, j’ai certains principes et nos principes ne peuvent pas s’accorder.

Est-ce des problèmes financiers ?

Avec moi, l’argent ne compte pas. L’essentiel est d’avoir un produit sur le marché. Que je puisse récupérer mes droits et les droits de prestation. Le reste, je peux bien le gérer. Certains producteurs proposent une somme d’argent et prennent tout  : les droits, les droits d’auteur. L’argent, franchement, je peux m’en passer. Parfois, ce sont des promesses…

Qui par exemple  ?

Je ne veux pas trop me focaliser sur ça. Je veux juste parler dans le cadre général. Par exemple, Bouba Ndour m’a une fois contactée, mais il n’y a pas eu de suite.

Est-il arrivé qu’on vous fasse des propositions indécentes  ?

Jusqu’à présent, il n’y a pas eu de producteurs qui s’intéressent à ma plastique. Dieu merci, il y a mon manager, qui s’occupe de ces rencontres. En plus, je n’ai jamais rencontré en tête-à-tête un producteur, pour discuter de quoi que ce soit.


PAULETTE DIEME, ARTISTE MUSICIENNE « Mon divorce n’a rien à voir avec Carlou D, Philippe Monteiro ou Fodé Barro »
Avez-vous pu faire la différence entre le show biz et la famille  ?

Oui  ! Avec l’aide de ma famille, mes parents et mes amies, j’ai quand même pu faire la différence.

Certains affirment que le divorce a beaucoup joué sur votre carrière musicale  ?

Mon divorce n’a rien à voir avec la musique. Juste après le divorce, ma fille était un peu petite, alors j’ai pris un peu de recul. Je voulais qu’elle grandisse un peu et que j’aie le temps de l’éduquer. Il fallait que je prenne le temps qu’il faut pour l’éduquer.

Quelles sont vos relations avec Philippe Monteiro  ?

Ce sont de très bonnes relations, même si on communique rarement, car il a un emploi du temps très chargé. Quand il a besoin de moi pour des choeurs, il m’appelle. La dernière prestation que l’on a eue à faire, c’était dans une télévision de la place.

Quelles relations avez-vous avec les chanteurs avec lesquels vous avez eu à faire des duos  ?

Quand on fait appel à moi, je ne peux pas refuser. Ce sont des gens qui ont fait appel à moi et je me suis dit que cela va me permettre d’apprendre, parce que ce sont d’autres expériences. Un gars comme Carlou D, il fait de l’acoustique, Rnb et des morceaux de « Baye Fall ». Avec Fodé Barro, c’était une expérience. Je voulais apprendre d’autres genres musicaux.

Vous êtes tout le temps avec Carlou D...

(Elle coupe). C’est un professeur de vocaliste, il va à Paris pour ça. Il nous a donné des cours pour travailler des mélodies…comment monter et descendre  ?…C’était pour un temps. C’était juste après mon accouchement, il fallait que je recommence à prester, à travailler ma voix, parce que je suis restée un mois sans chanter et c’est pour cela que je faisais des chœurs ou je participais à ses concerts pour renouveler mes cordes vocales.

Une relation particulière entre Carlou D et vous  ?

Non  ! C’est une relation comme toutes les autres, comme avec Philippe, Fodé Barro.

Est-ce qu’il n’y a pas une relation entre Carlou D et votre divorce  ?

Non  ! Pas du tout alors, aucun. Il n’ont rien à voir avec mon divorce. Mon divorce n’a rien à voir avec Carlou D, ni Philippe Monteiro encore moins Fodé Barro. Déjà, mon ex-mari, c’est un fan’s de Carlou D. En plus, à chaque fête de Tabaski, on se rendait chez lui.

Les rumeurs sont persistantes…

(Elle coupe) Les gens ont raconté les mêmes choses avec Philippe. C’est n’importe quoi, mais on ne peut pas empêcher les gens de parler. Nous, les artistes, ce sont ces rumeurs qui nous font avancer.

Un mot pour les fan’s  ?

Juste leur dire que Paulette va bien et mon nouvel album sera bientôt sur le marché.

Propos recueillies par Samba THIAM l'as quotidien



1.Posté par fatima le 17/07/2010 00:28 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

tres belle paulette.machallah

2.Posté par nono le 17/07/2010 11:56 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

je t'estime beaucoup Paulette du courage.

3.Posté par diar le 02/08/2010 07:34 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ah mon bébé tu es grande maintenant je veux avoir de tes nouvelles, c ta tante marie qui vit du coté de PARIS cousine de ton papa JOE DIEME et copine de ta mére VIRGINIE je t ai vu pour la derniére fois quand tu avais 5 ans, tu étais notre bébé choyée! je suis vraiment fier de toi machallah tu as la beauté de ta maman! GROS BISOUS DE PARIS! Je souhaiterai avoir de tes nouvelles!Veuillez transmettre mon message à Paulette!

Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site




Hebergeur d'image



Hebergeur d'image