leral.net | S'informer en temps réel

PEDOPHILIE A PIKINE: Un maitre coranique abuse de ses talibés

Encore un maitre coranique dans de sales draps, pour abus sexuels sur ses talibés. Ça se passe dans une école coranique sise Pikine Icotaf. Abdoulaye Thiam plus connu sous le sobriquet de Serigne a vraiment franchi le Rubicon en abusant sexuellement de ses deux talibés A. F et O. Mb. Th tous deux âgés de 11 ans. Les faits selon l’enquête de police ont eu lieu le 21 décembre dernier aux environs de 17 heures 30mn.


Rédigé par leral.net le Mercredi 23 Février 2011 à 01:09 | | 1 commentaire(s)|

PEDOPHILIE A PIKINE: Un maitre coranique abuse de ses talibés
Selon les victimes, le marabout a profité du calme qui régnait dans ce dara pour les invités dans sa chambre. «Vers 17 heures, heure à laquelle nous avons l’habitude de descendre, Serigne nous a demandées moi et O. Mb. Th de rester parqu’il allait nous enseigner d’autres versets du coran. Il a par la suite dit aux autres camarades de partir. C’est ainsi qu’il nous a invités dans sa chambre », a narré A. F devant les enquêteurs.

Ignorant jusque là les motifs de cette invitation, les jeunes garçons révèlent l’avoir rejoint sans piper mot. «Il a fermé la porte avant de nous demander de nous déshabiller, sous la menace d’un fouet qu’il tenait dans sa main », a expliqué O.Mb. Th qui a ajouté «qu’il a pris nos organes pour jouer avec, puis il s’est couché sur nos fesses avant de faire des attouchements sexuels ». Et son camarade A.F de renchérir: « avant de nous laisser partir, il nous a filmés nu avec son téléphone portable».

Après son sale boulot, les deux victimes qui ont aussitôt regagné leur domicile n’ont pas attendu de midi à quatorze heures pour informer leurs parents de ce qu’ils venaient de subir. Après une plainte des parents des victimes au commissariat de Pikine, le mis en cause a été placé en garde à vu.

Au terme de son audition, il a nié sur toute la ligne les accusations de ses disciples. Pour se défendre le maitre coranique avoue pour sa part que c’est un complot monté de toutes pièces par les mamans de ces derniers qui avaient juré de faire sa peau suite à un différend né sur le non payement de la mensualité de leurs enfants.

« Ces dames sont animés d’une réelle intention de me nuire parce que j’ai renvoyé depuis deux mois leurs progénitures pour défaut de payement de la mensualité » a soutenu le mis qui ajoute qu’il n’a jamais enseigné les enfants chez lui comme l’on dit les enfants. Mieux il a laissé entendre qu’aucun de ses talibés n’est resté dans son «darra » au-delà de 17 heures. Parlant de photos trouvées dans son portable, le religieux a soutenu qu’il lui arrivait de photographier les enfants mais d’après lui, c’est pour identifier les appels téléphoniques de chaque parent d’élèves. Cependant face à la persistance des victimes, les explications de Serigne n’ont pas pu convaincre la police qui l’a déféré devant le procureur. Aux dernières nouvelles, nous apprenons de sources proches du dossier que le prévenu sera jugé le 8 mars en chambre des conseils. C'est-à-dire à huit clôt.


BITIMREW.NET :



1.Posté par dimba li len gniou le 23/02/2011 05:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

dimba li len gniou khmelen tlibe khamlen ne bouniou defalone li gniy def si è colyi
bou niou ko defone si darayi li douam

waye li lepou khqx lislamla

Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site




Hebergeur d'image



Hebergeur d'image


Hebergeur d'image