leral.net | S'informer en temps réel

PEDOPHILIE ET ATTOUCHEMENTS SUR UNE FILLETTE DE 3 ANS: L’oncle (45 ans) de la victime indexé

NETTALI.NET - Depuis, le 11 décembre dernier, T. M. Gaye est entre les liens de la détention. Cet homme âgé de 45 ans est accusé de pédophilie et d’attouchements sur sa nièce de 03 ans. Présenté à la barre du tribunal des flagrants délits, mardi dernier, le prévenu devra prendre son mal en patience jusqu’au 6 janvier prochain, car l’avocat de la partie civile a demandé que l’affaire soit renvoyée en chambre de conseil.


Rédigé par leral.net le Vendredi 2 Janvier 2009 à 04:33 | | 0 commentaire(s)|

PEDOPHILIE ET ATTOUCHEMENTS SUR UNE FILLETTE DE 3 ANS: L’oncle (45 ans) de la victime indexé
Les faits se sont déroulés le 07 décembre dernier à la Sicap Dieuppeul. Ce jour-là, indique la mère, elle avait laissé sa fille jouer dans le salon avec d’autres enfants, alors qu’elle se trouvait dans l’arrière cour avec ses sœurs. A 19heures, lorsqu’elle a changé sa fille qui avait uriné, elle a constaté des traces de sang. 30 minutes plus tard, la petite a encore uriné et cette fois-ci, elle saignait abondamment. Intriguée, la mère a conduit l’enfant à Albert Royer de Fann, où elle a été admise en observation. Le diagnostic du médecin a décelé une tuméfaction rougeâtre du méat urétral et de lésions vulvo-vaginales. Munie de ce certificat médical, la mère a ensuite portée plainte.

Et, lors des auditions, les soupçons ont fini par peser sur, T. M. Gaye, oncle de la victime, et cousin de la mère de celle-ci. Selon les témoignages de l’une des sœurs de la plaignante, leur cousin est un habitué des faits. La fille a déclaré aux policiers avoir subi les assauts du mis en cause lorsqu’elle était petite. Un témoignage qui a abouti à l’inculpation de T. M. Gaye, malgré ses dénégations.

Cependant, selon des sources très aux faits de l’affaire, la famille aurait fait machine arrière pour l’étouffer. Mais, la lettre de désistement est arrivée trop tard puisque la machine judiciaire était déjà mise en branle. Ainsi, l’affaire qui a été enrôlée, à l’audience des flagrants délits de mardi dernier, a été renvoyée à la dernière minute. En effet, c’est l’avocat de la partie civile qui a sollicité un renvoi devant la chambre de conseil (huit clos). T. M. Gaye sera jugée le 6 janvier prochain.






Hebergeur d'image