leral.net | S'informer en temps réel

PEOPLE VOICE : La souveraineté nationale en danger

Bon nombre de Sénégalais furent choqués d’entendre que le problème de communication que l’on a vécu le jeudi 05 AOUT 2010 était l’œuvre de la Sonatel, société mère de la télécommunication au Sénégal. En tant qu’ancien étudiant à l’étranger ayant vécu dans un contexte plus aseptisé, cette position de la Sonatel me parait immorale et irrespectueuse du peuple Sénégalais. Depuis mon retour au Sénégal je sens une ambiance délétère dont les causes sont multiples et parfois assez complexes. Entre la crise énergétique et la crise de valeur, il n’existe apparemment pas de frontière. Le Sénégal est mis à rude épreuve entre les besoins quotidiens et les conflits d’intérêt de grands groupes voir d’organes administratifs.


Rédigé par leral.net le Vendredi 6 Août 2010 à 17:58 | | 5 commentaire(s)|

PEOPLE VOICE : La  souveraineté nationale en danger
Les entreprises publiques ou privées se doivent de remplir leur rôle économique mais aussi le respect des principes de gestion dont la déontologie fait part. Le mercantilisme a atteint des niveaux insoupçonnés aux Senegal, la question de l’operateur Global Voice ne doit aucunement être celle de l’argent (apporté ou gagné) mais celle de la préservation des intérêts de la nation. Prendre un peuple otage d’une guéguerre économique est un dangereux précédent pour le pays.
Dans les pays industrialisés, les operateurs de téléphonie privée n’exercent pas une gestion intégrale des communications entrantes ou sortantes ; l’Etat garant de la souveraineté nationale garde un contrôle sécuritaire notamment pour des raisons de sécurité tout en respectant les droits sur la protection de la vie privée.
Maintenant aller jusqu’à voir une société privée avoir l’outrecuidance de brouiller le réseau de téléphonie doit nous interpeler sur notre propre sécurité nationale. La raison d’être d’un Etat est sa légitimité mais un contrôle limité voir une participation laxiste dans le domaine des télécommunications peut avoir de graves conséquences surtout on ne sait jamais en cas de conflit. Comme disent les Américains dans pareille circonstance « Il y va de l’intérêt suprême de la nation ». Cette querelle entre la Sonatel et l’ARTP mérite des sanctions pour services non rendus pour l’un et irresponsabilité pour l’autre car des décisions exécutées sans délais techniques ne peuvent avoir que de tels résultats sans compter que cette dernière aurait pu se doter de sa propre structure de contrôle des appels entrants et sortants.
Au Sénégal, nous sommes tous des Sonateliens vu la position historique de l’opérateur mais l’incident du jeudi 05 Aout 2010 ne peut passer sans sanctions car la prise en otage d’une économie pendant vingt quatre heures a sans nul doute porter un coup dur à l’économie mais aussi la fierté de tout un pays qui croyait sortir au 21éme siècle des querelles de chapelles.
Comme disait Anatole France « La justice est la sanction des injustices établies ».

Bazin Sané




1.Posté par internet le 06/08/2010 19:38 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Si SONATEL veut faire la guerre il n'a qu'a le faire mais avec ses adversaires mais pas avec c clients parce qu'il risque de lé perdre. J'ai vu des gens ki ont migré vers expresso a cose de c gréves !!!! ATTENTION

2.Posté par doudou Ba le 06/08/2010 19:50 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

La Sonatel n'a rien fait !!!!!!!!!!!!!!
Il ne faut pas faire de l'amalgame, le seul fautif c'est la bande de brigands a la tete du pays. Des hommes en blouse blanche sont alles en greve entrainant la mort d'homme aviez vous pris votre plume pour vous en offusquer ?

3.Posté par internet le 06/08/2010 22:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Mr DOudou comparé le comparable !!!

4.Posté par papiss le 06/08/2010 23:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

En tout cas au rythme où vont les choses, il est plus que temps de casser le monopole de la Sonatel, qui en réalité ne fait que les affaires de France Telecom.

5.Posté par MASSAMBA DIOUF le 07/08/2010 08:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

c' est malheureux pour les sénégalais ! on dirait que sommes au moyen age !
coupure d'electricité ! coupure d'eau ! et maintenant c le tour de la communication !
je ne jugerai pas la sonatel mais je dis que quelque soit la situation ils ne doivent pas prendre en otage le pays ! par conséquent, personnelement je migre vers les autres opérateurs.

Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site




Hebergeur d'image



Hebergeur d'image