leral.net | S'informer en temps réel

PORTRAIT : Diombasse Diaw, le masque et la réalité

Le nom de Diombasse Diaw est sur toutes les lèvres et résonne dans toutes les oreilles depuis quelques semaines. Allons à la découverte de sa vraie nature.


Rédigé par leral.net le Vendredi 30 Juillet 2010 à 17:22 | | 5 commentaire(s)|

PORTRAIT : Diombasse Diaw, le masque et la réalité
Assis derrière son long bureau en bois sur lequel sont empilés des tas de dossiers, il sert un large sourire qui laisse apparaître ses dents jaunâtres. Même avec le sourire, Diombasse Diaw peine à dissimuler son amertume, car meurtri par la violation de son intimité. «C’est inhumain», résume-t-il, après avoir cherché, des minutes durant, à trouver les mots pour qualifier la diffusion sur le Net, par ses adversaires politiques, des images prises avec une fille alors que Diombasse était en tenue d’Adan. Ce monogame père de trois enfants, dont l’aîné de 15 ans a réussi, avant-hier, au Bfem, semble très loin de l’étiquette d’homme «pervers» que l’on peint à travers le film. En tout cas, ce n’est pas le sentiment de son épouse, Maïmouna Wone, qui reste «fière» de son homme. «Il n’est pas recommandé de dire qu’on a le meilleur époux, sinon je l’aurais dit», témoigne-t-elle au bout du fil.

Mme Diaw présente son mari sous les traits d’un homme «généreux et spontané». Des qualités que M. Diaw confie avoir cultivé depuis son enfance, après les avoir acquises à la faveur de sa lignée. Né d’un «mixage entre les deux grandes familles royales que sont les Mbodji et les Diaw», Diombasse garde le défaut d’un homme qui «aime bien faire valoir ses origines nobles». «Je suis un homme bavard qui ne parvient toujours pas à reconnaître ses ennemis. Je prête la bonne foi à tout le monde. Et je ne suis pas méfiant.» «C’est un homme agité», ajoute son épouse à la liste des défauts du Président du Cercle d’étude et de réflexion pour le Walo. Ses 48 ans ne lui empêchent pas de se souvenir de l’enfant «turbulent et têtu» qu’il était. Il garde toujours en mémoire le nom de ses camarades de classe du Ci, comme l’Ambassadeur Mankeur Ndiaye avec qui il a fait tout le cycle primaire à Dagana. Et Aly Ngouille Ndiaye avec qui il reste très lié. Après le primaire, cap aux lycées Charles de Gaulle et Malick Sy où il décroche son Bac en Série C avec la mention «Assez Bien».

Communiste reconverti

Ainsi, le «brillant élève» intègre l’Ecole polytechnique de Thiès qu’il quitte après avoir suivi un tronc commun de deux ans. Alors, s’ouvrent pour lui les portes de l’Ukraine grâce à une bourse de l’Amitié du peuple. En effet, il dit toute sa reconnaissance à l’actuel Sg du Pit, Magatte Thiam, et à Mankeur Ndiaye grâce à qui, il décroche cette bourse. C’est à l’Institut polytechnique de Donetsk qu’il décroche son diplôme d’ingénieur en Génie électrique, en 1991. Son séjour dans l’ex-Union soviétique altère ses convictions idéologiques, car il finit par découvrir «le mal du communisme», une doctrine qu’il avait épousée depuis le lycée. D’ailleurs, il se souvient avoir pris part au premier Congrès du Pit, après avoir milité au Pai. Ses convictions politiques changent en 1998 quand son adversaire d’aujourd’hui, Oumar Sarr, lança un appel en direction des cadres de Dagana pour l’intérêt de la ville. «Je l’ai appuyé et ai participé à toutes les batailles.»

Le témoignage émouvant de son épouse

Cet engagement vaut à Diombasse Diaw son élection au Conseil municipal de Dagana où il siège depuis 2002. Actuellement chef du service Equipement et Distribution de la Senelec, cet homme, au tient noir tirant vers le bistre, au nez épaté, a traîné sa grande silhouette dans de nombreux pays du monde du fait de ses nombreux voyages. «Epicurien» assumé, il se glorifie de ses qualités d’homme «généreux ayant un sens aigu de l’honneur» et qui déteste l’humiliation. En effet, son épouse lui reconnaît ces qualités. Cette «torodo», fille de Kao, premier proviseur noir du lycée Van vo, jure d’avoir un «homme entier qui m’a toujours honorée». «Il s’occupe bien de sa famille, tout le monde peut en témoigner.» Touchant du bois, Mme Diaw remercie le ciel de lui avoir donné la chance de vivre le bonheur d’un «couple parfait». Friand de «soupe kandia», un plat qu’il mange tous les samedis, Diombasse reconnaît ses limites dans la pratique de la religion. «Je suis un musulman modéré qui garde ses relents de Ceddo.» Après le travail, il passe son temps à la lecture et à suivre la lutte traditionnelle sénégalaise, son sport favori.

NDIAGA NDIAYE
Source L'Observateur



1.Posté par barou le 30/07/2010 19:32 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

pourquoi nuancé sur son passage à polytechnique où il a été viré avant de bénéficier d'une bouse communiste

2.Posté par rasmus le 31/07/2010 09:21 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

c est grave ce que vous avez fait mais ce n est pas a nous de juger le jugement dernier revient au bon dieu et ceux qui vous ont filmé ont tord parceque ce n est pas a eux de sanctionner la sanction vient de dieu.vous ne devriez pas faire parler votre épouse laissez la elle n est pas concernée du moins dans la commission de votre faute.Il vous faut des a present abandonner tout cela e beaucoup prier sinon dieu fera encore descendre sur vous des choses graves.Ce que vous avez fait ne vous appartient pas donc plus jamais cela.Du courage dieu pardonne tout a condition que vous ne le repetez pas.Parole d un frére de religion.

3.Posté par DJIEGUI SIRAATE le 31/07/2010 15:25 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

CE GROS BAISEUR NE DOIT PAS ETRE PRESENTE KOME UN SAINT.DAKOR ON DEVAIT PAS LE FILMER MAIS CA NE CHANGE RIEN.DAFA WERER

4.Posté par BARACK YERIM DIAW. le 31/07/2010 16:09 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

DIOMBASSE akhou djigene mokaye dall.et il n'a rien vu encore .ce soulard et un tres grand traitre par dessus le marche.

Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site




Hebergeur d'image



Hebergeur d'image