leral.net | S'informer en temps réel

POUR DÉFENDRE SON AMANT INCARCÉRÉ POUR L’AVOIR ENGROSSÉE: L’élève envoie son père qui avait falsifié son acte d’état civil en prison

Après que son amant a été placé sous mandat de dépôt pour détournement d’une mineure suivi de grossesse, la «victime» a fini par faire emprisonner son père. Elle a révélé au procureur que Mady Dembélé, un fonctionnaire à la retraite, a falsifié son acte d’état civil pour envoyer son amant en prison. En réalité, elle est âgée de 21 ans au lieu de 13 ans et a été consentante toutes les fois qu’ils ont eu des rapports sexuels.


Rédigé par leral.net le Jeudi 30 Octobre 2008 à 15:27 | | 0 commentaire(s)|

Nouveau développement dans l’affaire de la brillante élève de 3ème au collège d’enseignement moyen secondaire de Moriba Diakité engrossée par son amant guinéen que nous relations dans une de nos précédentes éditions. Les choses ont évolué puisque l’élève A. D. a envoyé son père en prison pour défendre son amant. Comme nous l’avions relaté, A. D., élève en classe de 3e au Cem Moriba Diakité et domiciliée au quartier Abattoirs, est tombée sous le charme d’un Guinéen du nom de Roger Traoré, né en 1977 et établi dans la capitale orientale. S’aimant éperdument, les deux tourtereaux ont fini par franchir le Rubicon et la fille a attrapé une grossesse. Ayant constaté le changement physiologique de sa fille, l’ancien fonctionnaire a conduit sa fille auprès d’une sage-femme qui diagnostique une grossesse de 7 mois. Excédé, le père dépose une plainte sur la table du procureur Serigne Bassirou Gueye pour détournement de mineure suivi de grossesse. Pour donner du crédit à ses déclarations, il verse un acte d’état civil qui donne à sa fille 13 ans. Un soit-transmis est alors adressé à la gendarmerie. Le Guinéen est alors convoqué, déféré au parquet et placé sous mandat de dépôt. Ce que sa dulcinée n’a pu supporter. Elle s’est alors rendue auprès du procureur pour révéler que c’est son père qui a tout manigancé, qu’elle est en réalité âgée de 21 ans et que c’est son père qui a falsifié son acte d’état civil. Bref, que son amant est innocent car toutes les fois qu’ils ont fait l’amour, elle était consentante. Face à cette nouvelle tournure, le père de la fille, Mady Dembélé, a été convoqué. Confronté aux déclarations de sa fille, il finit par avouer les faits. Il est alors immédiatement expédié en prison pour prendre la place de l’amant de sa fille. Quant au Guinéen, il a été libéré.

Source: L'observateur






Hebergeur d'image