leral.net | S'informer en temps réel

POUR LES BESOINS DE SON MARIAGE : Un jeune Rufisquois vole deux béliers et tente de les vendre à Mbour

Aliou Seck, un jeune habitant Rufisque, comparaissait au tribunal départemental de Mbour pour des faits de vol de deux béliers en même temps que Mamadou Sy accusé de complicité. Au foirail « daral » de Mbour où le commerce de moutons va bon train à une semaine de la Tabaski, les « teefanké » ont été frappés par la modicité des prix que Aliou Seck proposait pour ses deux béliers. C'est ainsi que la Police fut saisie. Interrogé, Aliou Seck eu de la peine à expliquer aux policiers la provenance de ses moutons. Il déclare que c'est un certain Mamadou dont il oublie le nom qui lui a vendu, il y a un an, ces deux bêtes qu'il a voulu vendre à Mbour pour préparer son mariage qui doit avoir lieu au lendemain de la Tabaski. Son mariage, Aliou Seck va devoir, à coup sûr le reporter, lui qui est en détention, et qui n'est pas encore fixé sur son sort.


Rédigé par leral.net le Vendredi 12 Novembre 2010 à 02:31 | | 0 commentaire(s)|

POUR LES BESOINS DE SON MARIAGE : Un jeune Rufisquois vole deux béliers et tente de les vendre à Mbour
Le 5 Novembre, Aliou quitte Rufisque à six heures du matin avec son ami Mamadou Sy et le cousin de ce dernier, direction le foirail de Mbour pour l'écoulement de son butin. « Si j'ai décidé de venir à Mbour c'est que je n'ai pas voulu vendre les béliers chez moi à Rufisque. Ces moutons m'appartiennent. Ils m'ont été vendus l'année dernière par un ami de mon grand frère. Je les ai élevés et c'est pour les besoins de mon mariage, que j'avais prévu au lendemain de la Tabaski, que je les ai pris pour venir les vendre ici », a déclaré le prévenu. Mamadou Sy, à la barre, a abondé dans le même sens que Aliou. Mais selon l'enquête de la police, Mamadou Sy a tenté en vain de s'enfuir, contrairement à son jeune cousin, le troisième larron qui a réussi à disparaître dans la nature. « Je ne comprends pas que Aliou Seck élève ses moutons à Rufisque et vienne les vendre à Mbour et de surcroît, il propose des prix dérisoires pour ces deux béliers. Ma conviction est qu'il les a volés et que son acolyte Mamadou Sy l'a aidé à commettre son forfait », a déclaré le parquet qui a requis un mois ferme contre le prévenu, voleur, et 15 jours pour son complice. L'affaire a été mise en délibéré.

ABOUBAKRY KANE le matin






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image