leral.net | S'informer en temps réel

POUR METTRE FIN AUX MAGOUILLES SUR LE FONCIER A TOUBA: Serigne Cheikh Maty Lèye exclut le Conseil rural des procédures

Le khalife général de la communauté mouride, Serigne Cheikh Maty Lèye Mbacké n’est pas du tout rassuré, ni même content de la manière avec laquelle le foncier est bradé dans la ville de Cheikh Ahmadou Bamba Khadimou Rassoul. Pour toute solution, le successeur de El Hadj Bara, pour couper l’herbe sous les pieds des magouilleurs, vient de prendre la mesure d’exclure le Conseil rural de Touba de toutes les procédures d’attribution des terres. Il vient ainsi de nommer Serigne Sidy Mbacké pour s’occuper de tout ce qui a trait au foncier dans la ville sainte.


Rédigé par leral.net le Mardi 27 Juillet 2010 à 01:04 | | 3 commentaire(s)|

POUR METTRE FIN AUX MAGOUILLES SUR LE FONCIER A TOUBA: Serigne Cheikh Maty Lèye exclut le Conseil rural des procédures
Désormais, le président du Conseil rural de Touba et ses compères ne seront plus jamais impliqués, ni de près, ni de loin dans la gestion du foncier dans la ville de Serigne Touba. Et lors d’une très brève rencontre tenue hier dimanche 25 juillet 2010 à la résidence Khadimou Rassoul, Serigne Bass Abdou Khadre Mbacké, le porte-parole du khalife général des mourides, n’est pas passé par quatre chemins pour délivrer le message du khalife Serigne Cheikh Maty Lèye Mbacké. Déjà, depuis quelques jours, des rumeurs selon lesquelles le nouveau khalife allait s’occuper du domaine foncier, alimentaient les discussions dans Touba et ses environs. Ici, la vente illicite, pour ne pas dire le bradage des terres, est depuis quelques années au cœur de nombreux conflits qui pour la plupart, atterrissent devant la justice.
D’ailleurs, dernièrement, des conseillers ruraux s’étaient levés pour tirer à boulets rouges sur le président du Conseil rural en l’occurrence Serigne Mourtalla Mbacké, et son équipe. Selon ces conseillers qui avaient même saisi feu El Hadj Mouhamadou Lamine Bara Mbacké, la gestion du foncier était devenue « catastrophique » à Touba. Et si le bureau du Conseil rural était pointé du doigt, il n’en demeure pas moins que certains chefs de villages, eux aussi, étaient incriminés dans le même dossier. Fort heureusement, tout est bien qui finit bien.
Et le moins que l’on puisse dire, c’est que la réunion d’hier ressemblait plus à une rencontre d’information qu’à un rassemblement d’échanges. Car elle n’aura duré que quelques minutes sous la présidence de Serigne Bass Abdou Khadre, porte-parole du khalife. Ce dernier s’est tout bonnement limité à livrer à l’assistance le « ndiguel » (message) de Serigne Cheikh Maty Lèye Mbacké. Lequel message donne désormais mandat à Serigne Sidy Mbacké pour gérer tout ce qui se rapporte au domaine foncier sur toute l’étendue de la ville de Touba, excluant du même coup tous les responsables du Conseil rural. Selon des sources proches de la cour du khalife général des mourides, cette décision ne serait que le début d’une longue série de mesures draconiennes que serait en train de prendre le successeur de El Hadj Mouhamadou Lamine Bara Mbacké, pour remettre les pendules à l’heure. Les magouilleurs n’ont donc qu’à bien se tenir ou changer de fusil d’épaule !
Gora KANE
lasquotidien.info



1.Posté par RIMA le 27/07/2010 09:57 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

ON SATENDAI A SA DEPI LONTEMP.SRIGN TALLA COMENCAI A DPACE LES LIMITE ILS FAISAI C KIL VOULAI.PERSON NE LAPRECIE

2.Posté par RIME le 27/07/2010 10:21 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

DPI LA 1ER LANONC DU DCE DU KHALIF SRIGNE TALLA ET SES CONFRER AVAI DEJA PROFITE DU TOU.ON SAVAI K L KHALIF LES EDUQUERA

3.Posté par PIPO le 27/07/2010 22:36 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Qui va délivrer les actes d'affectation de ces terrains? Avec quelle valeur juridique?
Au fait ne faudrait-il pas dissoudre tout simplement le conseil rural qui évolue sur un titre "foncier"? un conseil des sages désignés par le khalife à la place du conseil rural semble plus approprié pour une cité aussi particuliére,propriété de Serigne Touba.La République s'arrete aux portes de Touba et c'est comprehensible.Alors,il faut en tirer toutes les conséquences.

Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site




Hebergeur d'image



Hebergeur d'image