leral.net | S'informer en temps réel

POUR REFUS DE PATERNITÉ : Un maire de Benno traqué devant le Tribunal

Après l’affaire des malversations financières qui a éclaboussé les municipalités de la Patte d’Oie et Médina, dans le cadre de l’assistance aux sinistrés, voilà un fait divers inédit de nature à porter un sacré coup à l’image de Benno Siggil Sénégal. Pour cause, un maire de l’opposition à la tête d’une des communes d’arrondissement de la banlieue est dans le collimateur de la justice, pour avoir engrossé puis nié la paternité de l’enfant « récolté » des suites d’un libertinage sexuel avec une fille, hors des liens du mariage. Pire, l’élu du 22 mars 2009 a usé du faux, en faisant main basse sur l’Etat civil de la mairie, pour déclarer l’enfant sous le nom de son propre frère. Suffisant pour qu’une plainte avec constitution de partie civile pour faux lui soit flanquée par l’avocat de la fille.


Rédigé par leral.net le Mardi 6 Avril 2010 à 15:57 | | 9 commentaire(s)|

POUR REFUS DE PATERNITÉ : Un maire de Benno traqué devant le Tribunal
Ce n’est point un poison d’avril encore moins de la fiction. Mais plutôt un triste fait divers, qui porte les empreintes d’un maire de Benno Siggil Sénégal à la tête d’une Commune d’arrondissement de Dakar. En effet, après les pratiques peu orthodoxes dans l’allocation de l’assistance aux sinistrés dont sont accusés les élus de la Patte d’Oie et de Médina, c’est au tour d’un autre maire d’inscrire tristement son nom dans l’histoire. Issu des rangs de Benno Siggil Sénégal, le premier magistrat (dont on ne saurait révéler l’identité, car n’ayant pas pu entrer en contact avec lui, depuis 48 heures), est l’objet d’une plainte pour refus de reconnaître la paternité d’un enfant qu’il a contracté avec une fille. Selon des sources dignes de foi, l’élu en question, inspiré par on ne sait quel diable, a refusé être le père d’un enfant qu’il a eu avec une charmante fille. Ce, après avoir d’abord reconnu devant une délégation de notables avoir effectivement engrossé la fille. Mais aussi avait-il pris en charge les frais de maternité de la pauvre dame. Avant de se rétracter.

Pire, l’élu est allé sur les fichiers de l’Etat civil, déclarer le nouveau-né sous le nom de son propre frère. Et quand la plainte avec constitution de partie civile pour faux lui a été envoyée par l’avocat de la fille, il a vite envoyé une délégation de notables, histoire de proposer une solution de sortie de crise à la famille de la fille. Laquelle famille, très remontée contre l’attitude irresponsable de l’opposant, est décidée à aller jusqu’au bout, dans ce qu’elle considère comme un double affront.
Les mêmes sources d’ajouter : « lasse de courir derrière le maire, qui ne veut plus rien comprendre, la fille est contrainte de s’attacher les services d’un avocat, pour traîner son bourreau dans la boue ». Alors, sauf revirement de situation, le maire devra répondre du délit à lui collé devant les tribunaux. Autant dire que ce fait rarissime, risque à nouveau, de mettre sous les rampes de l’actualité, le côté lugubre de certains élus de Benno. Lesquels élus ne sont pas si différents de certains libéraux, crédités d’un penchant ostentatoire pour les faits divers érotiques. Reste maintenant à savoir si le maire ne va pas faire volte-face, en revenant sur sa décision de renier son sang, histoire de ne pas voir sa vie privée étalée sur la place publique.

Daouda THIAM l'asquotidien



1.Posté par BORIS le 06/04/2010 17:11 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

MAIRE BI DAFA DONNA TANOR, AK NIASSE, AK TALLA REK NAK BOUKO KENA SONAL

2.Posté par BORIS le 06/04/2010 17:12 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

OU EST MON MESSAGE ?

3.Posté par taille fine le 06/04/2010 18:40 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

il est réveillé par le demon du midi !!! les belles filles si vous ne faites pas attention avec vous ne pourrez jamais sortir du pétrin!!!!

4.Posté par rasmus le 06/04/2010 21:09 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

on ne eput aucunement selon le code de la famille "force"" quelqu un a reconnaitre la paternite d un enfant par contre si le maire en question avait envisage de faire librement certaines demarches administratives il se pourrait que la paternite lui soit alloué.maintenant s il a fait faux et usage de faux cela c est autre chose de mon point de vue il faut arreter de faire la publicite sur la vie privee des gens la fille majeure je suppose avait consenti librement a l acte sexuel et ses parents ont accepte en faisant des demarches a la lecture de votre article.mais donc ou est le probleme au contraire c est l epouse de monsieur le maire qui doit se plaindre pour l infidelite de son mari

5.Posté par ass le 07/04/2010 02:30 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Comme si genre de choses n'existait que du coté de l'opposition. De toute façon au Sénégal les gens de sont pas dupes. Dans l'opposition, ils sont plus roublards et cachotiers dans la manipulation des masses mais personne n'a dit qu'ils étaient des sages par rapport aux gens de la coalition SOPI.

6.Posté par cheikh le 07/04/2010 12:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

c'est aly diouf le maire des hlm un vrai courreur de juppon

7.Posté par cheikh le 07/04/2010 12:03 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

c'est aly diouf le maire des hlm un vrai courreur de juppons

8.Posté par GORKO LOBO le 07/04/2010 14:54 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

ou se trouve la responsabilite de l opposition ou de Benno sauf si l auteur de l article est du parti au pouvoir,une maniere de lutte .

9.Posté par Fa le 08/04/2010 12:52 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Il faut penser au bébé avant de traduire le père devant la justice. L'enfant grandira et l'histoire retiendra que sa mère a trainé son père devant les juridictions pour qu'il soit reconnu. Privilégiez le dialogue c'est mieux à mon humble avis. Wa Salam

Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site




Hebergeur d'image