leral.net | S'informer en temps réel

POURSUIVI POUR ESCROQUERIE: L’ex-député libéral Omar Sy risque 2 ans de prison

Attrait ce lundi devant le tribunal des flagrants délits de Dakar, l’ex-député libéral Omar Sy encourt deux ans de prison ferme. En attendant d’être édifié sur son sort, l’ex-premier adjoint au maire de Mbour a recouvré la liberté.


Rédigé par leral.net le Mardi 27 Août 2013 à 12:00 | | 0 commentaire(s)|

POURSUIVI POUR ESCROQUERIE:  L’ex-député libéral Omar Sy risque 2 ans de prison
L’ex-parlementaire est poursuivi par quatre personnes à qui il devait céder des terrains. Mais il n’a pas tenu ses engagements puisque les acquéreurs courent depuis 2011 derrière leurs biens après avoir versé un acompte.

D’après Cheikh Lô, le seul plaignant qui s’est présenté, sa mère émigrée avait acheté deux terrains auprès de Omar Sy. Mais, un seul situé au Cices lui a été attribué. Quant au second terrain sis à Sacré Cœur Pyrotechnique, a renseigné la partie civile, « la Sicap m’a fait savoir que l’opération a été bloquée parce qu’il n’a pas payé les redevances ».

Mais le prévenu a évoqué des blocages d’ordre technique. Omar Sy a également évoqué des lenteurs administratives avant d’avancer qu’il était resté longtemps à l’étranger pour des soins médicaux.

Il a ainsi réfuté catégoriquement les accusations d’escroquerie en soulignant qu’il a vendu les terrains sur la base d’une convention signée avec Sicap avec qui il travaille en tant qu’agent immobilier depuis une trentaine d’années.

Toujours est-il que l’ex-parlementaire a versé 31 millions aux plaignants. C’est pourquoi, ses conseils ne comprennent pas pourquoi il a été placé sous mandat de dépôt, alors que les parties ont signé une médiation.

C’est la raison pour laquelle ses avocats, Mes Cheikh Ahmadou Ndiaye, Ndiaga Sy et El Hadj Diouf pensent qu’il est victime d’acharnement. « Acharnement politique », dénonce Me Diouf.

« On veut le casser en l’envoyant en prison. Il ne sait pas voler sinon, il aurait en tant que 1er adjoint au maire de Mbour vendu des terres. Il est puissant à Mbour et vu sa notoriété, il pourrait déranger certains adversaires politiques car même si le PDS a perdu le pouvoir, lui est resté digne », a-t-il martelé.

Son confrère Me Ndiaye de renchérir : « la justice n’est pas le bras armé de la République », avant de plaider la relaxe pure et simple du fait qu’il s’agit d’une affaire purement civile.

Un avis contraire à celui du parquet qui estime que les faits d’escroquerie sont établis. La parquetière a ajouté que le prévenu s’empresse toujours de proposer une médiation pour éviter la prison.

Marie Joe NETTALI.NET-






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image