leral.net | S'informer en temps réel

PRESIDENTIELLE 2012 : Lettre ouverte au ministre d’Etat Karim Wade

Notre pays est à un tournant historique de son évolution, confronté qu’il est à la candidature polémique de son excellence Me Abdoulaye Wade à la prochaine élection présidentielle de Février 2012. Les nuages s’amoncellent sous le ciel sénégalais, l’heure est grave, mettant les paisibles populations dans une angoisse existentielle et de la peur du lendemain, au vu des périls qui nous guettent. Intrépide opposant durant vingt-six années, combattant de la démocratie et de la liberté, votre père Me Wade a marqué incontestablement l’histoire politique du Sénégal et de l’Afrique de manière indélébile.


Rédigé par leral.net le Mardi 17 Janvier 2012 à 11:33 | | 1 commentaire(s)|

PRESIDENTIELLE 2012 : Lettre ouverte au ministre d’Etat Karim Wade
Qu’on l’aime ou qu’on ne l’aime pas, qu’on soit avec lui ou contre lui, Me Wade reste une référence en Afrique et pourrait se prévaloir de l’aura d’un Nelson Mandela, si la raison l’habite par rapport à la présidentielle de 2012 et au soir de sa vie.Dans la gestion des affaires publiques de votre ascendant, en dépit de quelques errements, le bilan de douze années de libéralisme est, somme toute, positif au plan des infrastructures, même si du reste les réalisations ne concernent que Dakar. En effet, par un volontarisme admirable et de l’audace, le président Wade a concrétisé de grands projets structurants qui impacteront indéniablement l’économie de notre pays. Toutefois, Monsieur le Ministre d’Etat, tout ce parcours honorable risque d’être terni par la candidature de ton père qui suscite polémiques et passions dans l’échiquier politique, la société civile et les chapelles religieuses, laquelle candidature a ses détracteurs jusque dans les rangs du Pds originel. Monsieur le Ministre d’Etat, la candidature de votre père demeure problématique, en ce qu’elle sonne aux yeux du Sénégalais lambda comme un artifice pour vous hisser au sommet de l’Etat, en cas de sa réélection éventuelle; Ceux qui ont assisté à la disgrâce d’Idrissa Seck, de Macky Sall, d’Aminata Tall ou de Cheikh Gadio (la liste n’étant pas épuisée) ne trouveront d’autres raisons valables de la séparation d’avec ses fils putatifs que la volonté du président de vous faire place nette. Or, ces produits du Pds et fils putatifs sont presque tous candidats à la présidentielle de 2012,après avoir consenti de dures sacrifices pour l’avènement de l’alternance. Votre père, fort du soutien moral de Mme Viviane Wade qui n’a ménagé aucun effort auprès du pape du Sopi pendant des décennies pour être restée digne, ainsi que des fidèles de toujours comme Farba Senghor ou Pape Samba Mboup, a, assurément, accompli une oeuvre historique que nul n’a le droit de ternir. C’est dire que l’éviction d’Idy, de Macky, d’Aminata ou de Gadio porte aux yeux du monde entier votre empreinte, en raison de votre propension à une dévolution dynastique du pouvoir dans un combat sans périls. Au surplus, si de valeureux patriotes comme Bara Tall et Youssou Ndour en sont venus à franchir la frontière de l’espace de la société civile pour une descente dans l’arène politique, c’est parce que tout simplement, ils ont été combattus férocement par votre personne et vos services. Or, Bara Tall et Youssou Ndour, chacun dans son domaine, forcent le respect pour avoir construit de leurs mains propres, par un long parcours, des entités économiques viables dans leur pays. Bara Tall a su donner ses lettres de noblesse à Jls avec quatre milles emplois en crédibilisant l’entreprise nationale et le savoir- faire sénégalais, tandis que Youssou est parti de rien pour bâtir par la sueur de son front un respectable patrimoine national et porter la culture sénégalaise dans le monde.
La terre du Sénégal, qui a vu naître les vénérés Cheikhou Oumar Foutiyou Tall, Cheikh Amadou Bamba Mbacké, El hadji Malick Sy, Cheikh Ibrahima Niass, Seydina Limamou Laye, Cheikh Bou Kounta et tant d’autres illustres érudits, survivra aux aventuriers qui voudront remuer le socle paisible sur lequel est assise notre nation unie et solidaire, grâce à leurs bénédictions. Aussi, Monsieur le Ministre d’Etat, sollicitons-nous auprès de vous, solennellement, votre bon sens afin que vous abandonniez le projet funeste d’une dévolution dynastique du pouvoir et laissiez tomber le masque en vous affranchissant de la tutelle parentale et participer ainsi, sans califourchon, aux joutes présidentielles prochaines. Assumez vos ambitions présidentielles sans cachotteries ou faux -fuyants et les citoyens se prononceront en toute indépendance.Cette attitude de loyauté vis-à-vis du peuple sénégalais est le meilleur service que vous pouvez rendre à votre cher papa et à votre pays. Quand en 1974, Me Wade défiait Senghor en créant le Pds, il n’avait pas les moyens qui sont aujourd’hui les vôtres et a participé à cinq élections avant de parvenir au pouvoir en 2000, soit vingt-six ans de combats politiques sans interruption. De nos jours, au soir de sa vie, il a droit à un repos bien mérité et une sortie honorable par la grande porte à l’instar des immortels qui sont rentrés dans l’histoire comme Senghor ou de Gaule. Enfin, Monsieur le Ministre d’Etat, ayez le courage de briguer la présidentielle de 2012, si tant est votre ambition sous la bannière de vos partisans, car vous en avez parfaitement le droit et épargnez votre père d’un combat qui ne sera pas son combat. Le mouridisme dont se réclame votre père devrait l’inspirer, en ce que son fondateur Serigne Touba choisissait stoïquement l’exil Gabonais pour préserver la paix sociale au Sénégal, alors que ces nombreux disciples avaient décidé de lui servir de boucliers humains; Si bien que l’exil de l’apôtre est l’une des plus glorieuses épopées de l’histoire de notre pays, de l’Afrique et du monde; A ce titre nous nous réjouissions de l’attitude de l’actuel Khalifa de Touba d’observer l’équidistance entre les chapelles politiques en cultivant ce qui les réunit sur le chemin de Dieu et non ce qui les divise dans ce monde si bas.
Le Sénégal, ancienne capitale de L’AOF où la démocratie s’est ancrée depuis le siècle dernier n’est ni le Togo, ni le Gabon.


Ousmane François Goudia GUEYE, Président de la coordination des lébous de
Souche et bon teint de Rufisque
Conseiller Municipal
Ousmane François Goudia GUEYE



1.Posté par sofia la masseuse le 17/01/2012 11:43 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Venez découvrir les secrets d'un bon massage!!!Vous vous sentez fatigué ou stressé par le travail alors venez vous relaxer Mes mains douces et expertes vont feront passer un merveilleux moment appelez moi sans plus tarder au 777666920 ou 338202425 ou 705652793

Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site




Hebergeur d'image