Leral.net | S'informer en temps réel



PRESIDENTIELLE - MAURITANIE: le général putschiste vers la victoire, l'opposition conteste les resultats

Rédigé par Alio Informatique le 19 Juillet 2009 à 22:42 | Lu 550 fois

Le meneur du coup d'Etat du 6 août 2008 en Mauritanie, le général Mohamed Ould Abdel Aziz, s'acheminait dimanche vers une victoire dès le premier tour au lendemain du scrutin présidentiel, mais l'opposition a dénoncé un "coup d'Etat électoral".


PRESIDENTIELLE - MAURITANIE: le général putschiste vers la victoire, l'opposition conteste les resultats
Selon les derniers chiffres de la commission électorale dimanche après-midi, le général Ould Abdel Aziz, 53 ans, a recueilli 52,75% des voix sur 86,34% des suffrages dépouillés. Si cette tendance se confirme, il serait donc élu dès le premier tour malgré le nombre élevé de candidats en course (neuf au total) pour ce scrutin crucial censé mettre un terme à la grave crise née du putsch. Dès la nuit de samedi à dimanche, des partisans de l'ex-chef de la junte, qui avait démissionné en avril pour se porter candidat, étaient descendus dans les rues de Nouakchott pour célébrer la victoire.

Selon ces résultats partiels, le président de l'Assemblée nationale et candidat du front anti-putsch Messaoud Ould Boulkheir arrive loin derrière avec 16,16% des voix, suivi par le chef du principal parti de l'opposition, le Rassemblement des forces démocratique (RFD), Ahmed Ould Daddah avec 13,54%.

Publicité

Ibrahima Sarr, issu de la minorité négro-mauritanienne et qui avait appuyé le putsch, décroche la quatrième place avec 4,74%.

Le candidat islamiste modéré Jemil Ould Mansour, qui se présentait pour la première fois, remporte 4,60% des voix et se place devant le colonel Ely Ould Mohamed Vall, l'ex-chef de la junte (2005-07) qui avait rendu la pouvoir aux civils au terme d'une transition souvent saluée comme exemplaire (3,92%).

Le taux de participation s'élève à 61,51%, selon la commission électorale. Le ministère de l'Intérieur doit annoncer dans l'après-midi les résultats totaux provisoires.

Mais les quatre principaux candidats de l'opposition ont dénoncé dimanche devant la presse une "mascarade électorale qui cherche à légitimer le coup d'Etat" du 6 août 2008.

M. Ould Boulkheir s'exprimait au nom de trois autres candidats: MM. Ould Daddah, Ould Mohamed Vall et Hamadi Ould Meimou, ex-ambassadeur et candidat indépendant.

Source: AFP