leral.net | S'informer en temps réel

PRESSE - Couverture du match Sénégal/Gambie : Le Cdpj exige la protection des journalistes

Le Comité pour la défense et la protection des journalistes (Cdpj), à l’issue de sa réunion d’hier, a exigé des autorités la protection des journalistes sportifs désignés pour assurer la couverture médiatique de la rencontre internationale Sénégal-Gambie. En sus de cette exigence, le Cdpj demande aux supporters et aux journalistes d’arborer le jour du match des tee-shirts noirs à l’effigie de Boubacar Kambel Dieng, chef du Desk sport de Rfm, agressé le 21 juin dernier au Stade Léopold Sédar Senghor, à l’issue du match Sénégal-Libéria.

Par Mamadou DIALLO Le Quotidien


Rédigé par leral.net le Mardi 30 Septembre 2008 à 06:00 | | 0 commentaire(s)|

PRESSE - Couverture du match Sénégal/Gambie : Le Cdpj exige la protection des journalistes
Le match de football opposant le Sénégal à la Gambie, le 11 octobre prochain au Stade Léopold Sédar Senghor de Dakar, se profile à l’horizon. C’est la première sortie à domicile de l’équipe nationale du Sénégal, après les agressions contre Kara Thioune et Kambel Dieng. Ainsi, le Comité pour la défense et la protection des journalistes (Cdpj), qui a tenu hier une réunion, a pris toutes les dispositions pour assurer à la presse une couverture «sécurisée». Selon, Madior Fall, le porte-parole du jour, qui présidait en même temps la réunion, les journalistes doivent être vigilants le jour du match.

Image«Pour ce match prévu le 11 octobre prochain, le Cdpj exige que la presse soit mise dans de bonnes conditions de travail et qu’on lui assure la protection nécessaire. Il faut aussi que des dispositions de sécurité concernant la tribune de presse et la zone mixte soient prises», lance-t-il. A propos toujours de ce match, le Cdpj demande aux supporters et aux journalistes d’arborer des tee-shirts noirs à l’effigie de Boubacar Kambel Dieng.


Concernant l’évolution de la procédure judiciaire dans l’affaire Kambel Dieng et Kara Thioune, le Cdpj «se réjouit» des actes posés jusque-là.


Par ailleurs, le comité est revenu aussi sur l’affaire du journaliste El Malick Seck et de son journal 24 Heures Chrono. Les défenseurs des journalistes considèrent les plaintes déposées par certains ministres de la République contre El Malick Seck comme un acharnement contre sa personne. «Ils s’acharnent contre El Malick Seck. Du même coup, nous déplorons et condamnons cela. Nous demandons aussi la levée de la suspension du journal 24 Heures Chrono», soutient Madior Fall.






Hebergeur d'image