leral.net | S'informer en temps réel

PROCES DES JEUNES PYROMANES DE CAMBERENE : Le procureur requiert 2 ans dont 1 an ferme

Le tribunal des flagrants délits de Dakar a jugé ce mardi l’affaire des jeunes layène qui avaient incendié tous les édifices trouvés sur la plage de Cambérène à la veille de la cérémonie commémorative de l’appel de Seydina Issa Laye. Le procureur a requis à contre eux deux ans de prison dont un an ferme.


Rédigé par leral.net le Mercredi 5 Août 2009 à 14:27 | | 0 commentaire(s)|

PROCES DES JEUNES PYROMANES DE CAMBERENE : Le procureur requiert 2 ans dont 1 an ferme
Dix-huit jeunes layènes étaient à la barre du tribunal des flagrants délits de Dakar ce mardi.

Ils sont poursuivis pour incendie volontaire, destruction de biens appartenant à autrui et coups et blessures volontaires. Aucun d’eux, n’a nié les faits, encore moins regretté son geste. Pour eux, il n’est pas question que des objets qui servent à s’adonner à la débauche soient édifiés à un jet de pierre du mausolée de Seydina Issa Laye.

Selon eux, ils ont attiré l’attention des autorités qui n’ont pas réagi. Ils ont alors pris les choses en main. A leur manière. Et que condamnation ou pas, s’ils sortent, ils sont prêts à recommencer tant que les abords du mausolée ne sont pas « nettoyés ».

Des victimes se sont relayées à la barre pour raconter les faits et solliciter des dommages et intérêts avant que le procureur ne prenne la parole pour faire ses réquisitions. Pour lui, nul n’a le droit de se faire justice. Et que les personnes qui se sont implantées à la plage et qui tiennent des gargotes et autres abris provisoires ont des autorisations délivrées par la mairie. Donc Les jeunes n’avaient aucun droit d’essayer de les déloger encore moins de détruire leurs biens en les incendiant.

Il a ainsi demandé au juge de leur infliger une sanction mémorable car ce qu’ils ont fait est très grave. Il a requis à leur encontre une peine de 2 ans dont 1 an ferme.

Pour rappel, dans la nuit du 23 au 24 juillet derniers, une horde de jeunes, munis de bidons d’essence, d’allumettes, de gourdins et de coupe-coupe a fait irruption à la plage, nuitamment, à Cambérène. Ils ont alors tout brulé sur leur passage.

Cabanons, gargotes, abris provisoires, tout a été saccagé et incendié. Les éléments de la brigade de gendarmerie de la Foire, alertés, sont arrivés sur les lieux. Mais devant l’ampleur des dégâts, ils ont été obligés de demander le renfort de la légion de la gendarmerie d’intervention logée à Mbao. 18 jeunes ont été ainsi arrêtés, déférés au parquet et placés sous mandat de dépôt à la prison centrale de Rebeuss.

Le juge a mis l’affaire en délibéré.

Source Sen24heures.com






Hebergeur d'image