leral.net | S'informer en temps réel

PROCES DES NERVIS AYANT SACCAGÉ L’AS ET 24 HEURES CHRONO:Les prévenus enfoncent Farba Senghor à la barre

Rédigé le Lundi 8 Septembre 2008 à 20:04 | | 0 commentaire(s)

Ce n’est sans doute pas à ce scénario que s’attendait l’ancien ministre des Transports aériens et chargé de la Propagande du Parti démocratique sénégalais (Pds). Les prévenus l’ont enfoncé avec une précision dans la relation des faits qui laisse pantois.



PROCES DES NERVIS AYANT SACCAGÉ L’AS ET 24 HEURES CHRONO:Les prévenus enfoncent Farba Senghor à la barre
Le témoignage le plus troublant a été fait par Adama Dème qui a expliqué à la barre que c’est le ministre Farba Senghor en personne qui l’a appelé pour lui dire qu’il avait besoin de ses hommes. C’est à la suite de cela qu’il en a parlé à Mamadou Moustapha Dème, sorte de lieutenant d’Adama Dème qui a pu rassembler la bande qui a opéré dans la nuit du dimanche 17 août 2008 à Sacré-coeur 3 Pyrotechnique. Adama Dème dira qu’il connaît tous les membres de la bande, y compris Babacar Sarr, Pape Déthié Fall, tous les deux, gardes-du-corps du ministre Farba Senghor et Abdoulaye Sow, chauffeur de Farba Senghor.

Mais ces trois personnes, plus proches de l’ancien ministre que ne le sont les autres, nieront avoir pris part au saccage des sièges de L’As et de 24 heures Chrono. Qui dira avoir passé la nuit au centre de santé Nabil Choucair au sommet de sa fille malade (Babacar Sarr). Qui, n’avoir pas bougé de chez lui, à cause des fortes pluies qui se sont déversées la même jour à Dakar ( Papa Déthié Fall). De même que le chauffeur qui soutient ne s’être pas rendu sur le lieu des faits.

Cependant, les confrontations laissent béates des failles dans les propos des prévenus. Des failles qui ne vont pas manquer d’éclairer la cour. Car au moment où les gardes du corps et le chauffeur de Farba nie même connaître les autres membres de la bande de nervis, ces derniers soutiennent mordicus avoir servi Farba Senghor depuis la dernière élection présidentielle.

Mieux, il est apparu à la barre que l’argent ayant financé la casse- la somme de 250.000 francs Cfa - a été remis à Adama Dème par un autre garde-du-corps de Farba Senghor qui se trouve être Cheikh Sèye. Lieu de la remise de l’argent : le Building administratif, à raison de 15.000 francs Cfa par nervis, "en attendant le retour du ministre" qui était en Turquie, leur aurait promis Cheikh Sèye.

Il se trouve que ce garde du corps de Farba Senghor a pris la fuite avec un certain Baldé, alors que selon certaines indiscrétions, ce serait en bonne intelligence avec son boss qu’il s’est taillé en Espagne. Lui, l’élément clef de l’affaire qui avait promis aux nervis, l’impunité.

A suivre...




Hebergeur d'image