leral.net | S'informer en temps réel

PROCES EN DIFFAMATION: El Hadj Malick Gackou réclame 50 millions au journal Rewmi

Après plusieurs renvois, le procès opposant El Hadj Malick Gackou au journal Rewmi s’est tenu ce jeudi 1er avril devant le tribunal correctionnel de Dakar. Le président du Conseil régional de Dakar qui accuse le journal précité de diffamation, réclame 50 millions de francs Cfa de dommages et intérêts. C’est le 15 avril prochain que le tribunal rendra son verdict.


Rédigé par leral.net le Vendredi 2 Avril 2010 à 17:22 | | 3 commentaire(s)|

PROCES EN DIFFAMATION: El Hadj Malick Gackou réclame 50 millions au journal Rewmi
Ce procès fait suite à la publication dans le journal « Rewmi quotidien » de deux articles parus à la veille de l’élection du président de la fédération sénégalaise de football (Fsf) et du téléthon organisé par le conseil régional de Dakar en faveur des victimes des inondations de la banlieue.

Dans les articles signés Mouth Banne, le journal évoque notamment une histoire de trafic de billets lors du match Sénégal/Togo du 18 juin 2005, comptant pour les éliminatoires combinées Can et Mondial 2006. Selon les termes de la citation, dans les numéros 142 et 144 parus en août dernier, El Hadj Malick Gackou y est décrit comme « un gars ayant une faiblesse criarde pour les sous ». Le journal qui accuse le président du Conseil régional de Dakar « d’être trempé » dans cette affaire de trafic de billets, a également écrit : « présidence de la fédération sénégalaise de football : attention à l’argent du téléthon » .

Autant d’articles jugés « faux, erronés et diffamatoires » par M. Gackou à la barre du tribunal. Mieux, le plaignant qui se désole qu’il soit traité comme « un vulgaire vendeur de billets », considère que les journalistes ont terni son image et atteint sa dignité.

Une allégation battue en brèche par l’auteur de l’article, Mouth Banne qui soutient qu’en tant que journaliste, il a voulu attirer l’attention des Sénégalais sur M. Gackou puisque ce dernier était cité dans l’affaire des billets. Poursuivant, le journaliste ajoute que le plaignant « s’acharne sur nous car, il n’a pas digéré sa défaite au poste de président de la Fsf ».

S’agissant de la volonté de nuire, M. Banne qui a comparu à côté de Mody Diop, le dirup du journal « Rewmi » soutient qu’il en n’était rien. « Si j’ai dit qu’il a été cité ce n’était pas pour le nuire, car j’avais pris la peine de l’appeler ». Ce que réfute M. Gackou dont les avocats, Mes Mansour Hane et Pape Jean Sèye affirment que l’objectif visé à travers les articles incriminés était « de torpiller et de nuire à la candidature de leur client ».

« Il dit qu’il a mené des investigations jusqu’en France, or il n’a même été à Sébikotane. Il a voulu mener un combat par procuration » soutient Me Sèye qui réclame la somme de 50 millions à titre de dommages et intérêts. Mieux, lui et son confrère ont demandé au tribunal de rejeter l’extrait du journal « L’Observateur » brandi comme preuve. Une preuve selon laquelle l’ex-candidat à la présidence de la Fsf avoue son implication dans l’affaire des billets

S’inscrivant dans la logique de son client, Me Mamadou Seck a réfuté l’élément intentionnel soutenant que M. Banne et son dirpub ont joué leur rôle d’alerte. Ainsi l’avocat a sollicité la relaxe pure et simple au moment où le substitut du procureur a requis l’application de la loi.

Le tribunal rendra son verdict le 15 avril prochain.

rewmi



1.Posté par le solitaire le 02/04/2010 19:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

image et sa dignité à 25 millions pièce, et vous gagnez un président de conseil régional.
laisse ces journalistes faire leur boulot et developpe plutot le conseil régional, trop lourd pour toi. si je pense que tu as voulu en plus prendre la fédération de foot, je ne peux dire qu'une chose, au sénégal, les nuls sont rois.

2.Posté par ngaary le 02/04/2010 23:58 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Les journalistes doivent dire la vérité et ne pas nuire à l'image des personnes! Ils doivent payer leurs fautes.

3.Posté par Babs le 27/04/2010 16:08 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

C'est grave. comment peut- on demenader une somme pareille pour diffammation?

Prési, pensez aujour de la resurrection

Xalisss ibliss la dé

Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site




Hebergeur d'image





Hebergeur d'image