leral.net | S'informer en temps réel

PROCÈS POUR DIFFAMATION : Pape Samba Mboup réclame 500 millions F CFA à Express News

Le directeur de cabinet du président de la République, Pape Samba Mboup, a attrait à la barre le journal Express News pour deux articles qu’il juge diffamatoires à son endroit. Il réclame 500 millions de francs Cfa pour réparer le préjudice subi.


Rédigé par leral.net le Vendredi 13 Août 2010 à 02:58 | | 0 commentaire(s)|

PROCÈS POUR DIFFAMATION : Pape Samba Mboup réclame 500 millions F CFA à Express News
Abdourahmane Diallo, directeur de publication du journal Express News, n’a pas fait, hier, le déplacement au tribunal correctionnel de Dakar pour répondre du chef d’accusation de diffamation à l’endroit du chef de cabinet du président de la République, Pape Samba Mboup. Me Pape Sène, avocat de Pape Samba Mboup, a dénoncé une campagne de diffamation menée par le groupe Express News contre son client. D’ailleurs, renchérit-il, les responsables du groupe n’ont pas voulu recevoir la citation à comparaître que l’huissier commis leur avait fait parvenir. Ordre était donné à tous les employés du groupe Express News de ne rien recevoir. Les avocats étaient alors obligés, ajoute-il, de passer par la préfecture pour déposer ladite citation, conformément à la loi, ajoute l’avocat.

Dans sa plaidoirie, Me Pape Sène a essayé de démontrer, preuves à l’appui, le caractère diffamatoire du contenu des deux articles parus dans les colonnes du journal Express News. En effet, c’est à travers deux livraisons du journal Express News N° 1384 et 1385 en date du 23 et 24 juin 2010 que le chef de cabinet du président Abdoulaye Wade s’est « senti atteint dans son honneur ». Il est accusé d’être un « soulard qui est à la solde de gens », tempête Me Sène. Le lendemain, dans sa livraison du 23 juin, Express News a ouvert sa une sur une photo de Pape Samba Mboup avec l’intitulé : « Les jeunes de Grand Yoff réagissent. Pape Samba Mboup est un mercenaire politique, toujours à la solde de celui qui a les poches pleines ».

Express News a été attrait à la barre par Pape Samba Mboup suite à la publication de ces deux articles dans lesquels, l’auteur a qualifié le chef de cabinet du président Wade « d’homme véreux, qui n’est pas crédible ». De tels propos ont été jugés diffamatoires et traduisent manifestement, selon les avocats du plaignant, une campagne diffamatoire à l’endroit de Pape Samba Mboup.

L’article, qui n’est pas signé, et publié à la page 3 du journal, révèle que « les jeunes de Grand Yoff sont très remontés contre Pape Samba Mboup et Baïla Wane qui ont demandé l’arrêt des renouvellements du Pds en cours ». Une telle demande, fulmine l’auteur de l’article, ne doit pas être prise au sérieux si l’on sait la nature du demandeur « connu pour être un soulard ».

Dans la deuxième livraison, le journal Express News barre sa Une avec ce titre : « Les jeunes de Guinguinéo réagissent. Pape Samba Mboup est un soulard et un intrigant, il n’est pas crédible ». Dans ledit article, le directeur de cabinet est présenté comme « un homme peu crédible » qui ne cesse de s’en prendre à Farba Senghor.

Pour réparer le préjudice subi, la partie civile réclame la somme de 500 millions de francs et la publication de la décision de justice dans les journaux de la place comme Le Soleil, Le Quotidien sous astreinte d’un million par jour en cas de refus.

Le procureur de la République a requis l’application de la loi. Le délibéré est fixé au 26 aout prochain.


Yathé .N. NDOYE
Source Le Soleil






Hebergeur d'image