leral.net | S'informer en temps réel

PSG : Ancelotti défend Ibra et avoue un faible pour certains jeunes de Serie A

Dans un entretien accordé à la Gazzetta dello Sport, Carlo Ancelotti est revenu sur le nouveau visage de son PSG avant d'évoquer la Serie A et ses jeunes talents.


Rédigé par leral.net le Jeudi 6 Septembre 2012 à 12:08 | | 0 commentaire(s)|

PSG : Ancelotti défend Ibra et avoue un faible pour certains jeunes de Serie A
Carlo Ancelotti est considéré comme un bon client par les médias. Et aujourd’hui, le coach italien du Paris Saint-Germain l’a démontré en accordant une longue interview à la Gazzetta dello Sport. Centre de toutes les attentions depuis qu’il a pris les commandes du nouveau riche parisien, « Carletto » doit désormais décrocher ses premiers titres avec les Rouge-et-Bleu. Mais pour le moment, tout n’est pas au point.

« Au niveau tactique, nous ne sommes pas encore équilibrés. Mais le principal travail est l’aspect psychologique. Nous devons avoir tous envie de démontrer que nous sommes forts. » Un message sans doute reçu par ses joueurs lors du choc remporté face à Lille (2-1). Mis sous pression, Ancelotti sait toutefois qu’il peut compter sur un atout de choix, le Suédois Zlatan Ibrahimovic. Un joueur que l’Italien apprécie énormément et qu’il défend.

« Beaucoup pensent qu’il est arrogant, mais il n’est pas du tout comme ça. Il adore plaisanter, faire des blagues. Il me rappelle Pirlo. On juge son apparence, mais ça ne correspond pas à la réalité. Ibra a son franc-parler, il te dit les choses en face. J’aime ça. Il est également très respectueux des règles. Je le vois comme un leader. Il est motivé et peut être le joueur phare du groupe. » Mais « Ibra » n’est pas le seul joueur de l’effectif parisien qui suscite l’admiration d’Ancelotti. « Thiago Silva est le meilleur défenseur du monde. Je dis la vérité. Aucun autre joueur ne possède son coup d’œil, sa rapidité, son jeu de tête et son sens de l’anticipation. Il est en route pour devenir le nouveau Maldini, il ne lui manque qu’un peu de personnalité, mais il l’acquerra avec le temps. »

Arrivé au sein d’un club ambitieux, Ancelotti a également été le témoin du pillage de la Serie A, un championnat où le PSG s’est d’ailleurs beaucoup servi. Habitué aux heures de gloire du Milan AC, le coach parisien n’est bien évidemment pas insensible à cette situation, même s’il refuse de s’alarmer. « Arrêtons de plaisanter ! L’Italie est arrivée deuxième de l’Euro. Le manque d’argent est juste en train d’ouvrir une nouvelle façon de penser. Maintenant, lançons les jeunes certes par nécessité plus que par conviction, mais c’est bien aussi. » Les jeunes de la Serie A ont d’ailleurs la cote à ses yeux. « Je regarde des joueurs comme Destro (AS Rome), El Shaarawy (Milan AC), et Borini qui est parti à Liverpool et mon chouchou Verratti qui est venu au PSG. » En attendant de voir s’il demandera à Leonardo de s’activer pour l’un d’entre eux d’ici les prochains mercatos, Ancelotti a relevé un pari pour la fin de la saison. « Si je remporte quelque chose d’important avec le PSG, et je le ferai selon moi, alors j’irai à la tour Eiffel. Promis. »

Matthieu Margueritte






Hebergeur d'image





Hebergeur d'image