leral.net | S'informer en temps réel

PSG : Ménez évoque son entente avec Ibra et loue l’état d’esprit

Jérémy Ménez se régale depuis un mois et son repositionnement à la pointe de l'attaque parisienne. Sur BeIn Sport, il est revenu son nouveau rôle et son entente avec Ibrahimovic.


Rédigé par leral.net le Jeudi 27 Septembre 2012 à 09:57 | | 0 commentaire(s)|

PSG : Ménez évoque son entente avec Ibra et loue l’état d’esprit
Depuis le début de saison, qui dit PSG dit bien souvent Zlatan Ibrahimovic. Pourtant, si le PSG enchaîne les victoires depuis le 2 septembre, c’est aussi grâce au repositionnement de Jérémy Ménez en pointe, qui permet au Suédois de bénéficier de plus d’espace. En véritable avant-centre, l’international français enchaîne les appels en profondeur et arrive à étirer les blocs défensifs adverses. Cela tombe bien, c’est à ce poste que Ménez s’éclate. « J’aime beaucoup ce poste d’avant-centre. Quand j’étais jeune, je jouais en numéro 9 et je prenais énormément de plaisir. Ensuite, les entraîneurs m’ont souvent placé sur les ailes. Personnellement, je pense que le poste de l’attaquant me va mieux », a-t-il déclaré sur BeIn Sport.

Il peut ainsi faire fructifier sa bonne entente avec Ibrahimovic. « C’est un feeling, on s’aime bien, on se parle beaucoup au Camp des Loges. Il dégage une grande présence, sur et en dehors du terrain. Il veut tout le temps gagner, même à l’entraînement », a-t-il exposé, admettant que l’arrivée du buteur a peut-être d’abord impressionné ses coéquipiers. « Au début ça a pu bloquer des joueurs dans le vestiaire. Mais après, les gens se dévoilent et tout se passe bien ». A l’image de l’intégration d’Ibra, c’est l’état d’esprit des dernières semaines qui est devenu excellent. Pour Ménez, c’est peut-être ce qu’il avait manqué aux Parisiens lors des trois premiers matches de la saison.

« C’est surtout l’état d’esprit qui a changé. Il ne faut pas oublier Nenê et Lavezzi. Je pense que les 3 premiers matches nous ont fait du bien, pour nous reconcentrer, soigner l’état d’esprit. Quand on met tous les ingrédients, on sait qu’on peut gagner les matches », a-t-il expliqué, saluant au passage la bonne ambiance au sein du groupe. Souvent critiqué pour son manque d’investissement ou de solidarité, Ménez prouve depuis le début de la saison que son implication est au diapason des objectifs fixés par le PSG. Au point qu’il a aujourd’hui une belle longueur d’avance sur la concurrence.

Aurélien Léger-Moëc






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image


Hebergeur d'image