leral.net | S'informer en temps réel

PSG : les drôles de choix d’Ancelotti

Si plusieurs joueurs du PSG affichent un visage bien trop décevant jusque-là, l'entraîneur Carlo Ancelotti est aussi loin de faire l'unanimité, en raison de choix d'équipe assez curieux.


Rédigé par leral.net le Lundi 27 Août 2012 à 12:46 | | 0 commentaire(s)|

PSG : les drôles de choix d’Ancelotti
« Comme coach, Carlo Ancelotti ne m’a rien appris contrairement à Arrigo Sacchi et Fabio Capello ». Hier soir, sur le plateau du Canal Football Club, Marco Simone n’a pas mâché ses mots au sujet de Carlo Ancelotti. S’il a loué les qualités de meneur d’hommes de l’entraîneur italien, il a clairement jeté le trouble sur son réel apport tactique et technique. Avec son palmarès impressionnant, Ancelotti est obligatoirement considéré comme un grand technicien. Et pourtant, il a réussi à insinuer le doute depuis son arrivée au PSG. La faute à des choix pas toujours judicieux.

Sa méconnaissance de la Ligue 1 l’a desservi au cours de ses premiers mois. Mais a-t-il réellement travaillé pour comprendre les spécificités de notre championnat, pour apprendre les particularités de chaque équipe ? On peut en douter tant ses compositions d’équipe paraissent inadaptées à l’adversaire. On pourrait ainsi croire qu’il s’est trompé dans le calendrier en inversant les onzes de départ face à Ajaccio et Bordeaux. Contre l’équipe corse, ses options étaient résolument offensives, avec un Pastore au milieu de terrain, comme durant toute la préparation, aux côtés de Matuidi, seul véritable récupérateur, et Chantôme. Contre Bordeaux, dans le but d’assurer une possession de balle supérieure, il a aligné Motta, Rabiot et Matuidi, remontant d’un cran Pastore, au détriment de Ménez. Offensif à l’extérieur face à une formation portée par son public, plus défensif à domicile face à une formation regroupée, le schéma tactique d’Ancelotti surprend.

Résultat, après trois journées, le PSG n’a toujours pas gagné. Ancelotti l’Italien, à la culture tactique énorme, assure même que le mauvais début de saison n’est « qu’un problème technique et tactique ». Si plusieurs joueurs majeurs ne sont pas encore à 100 % physiquement, l’expression collective n’est pas du tout au point. Ancelotti a-t-il sous-estimé la L1 depuis son arrivée ou son travail tactique s’avère finalement insuffisant ? Face au LOSC le week-end prochain, une équipe joueuse qui ne se contentera évidemment pas de se retrancher dans son camp, Ancelotti aura encore beaucoup de choix à effectuer. Espérons pour lui qu’il s’agira enfin des bons, sous peine de voir les critiques s’accentuer.

Aurélien Léger-Moëc






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image