leral.net | S'informer en temps réel

PSG : un régime fiscal avantageux pour Ibrahimovic ?

L'attaquant suédois est arrivé à Paris pour un salaire annuel de 14 millions d'euros. Les conditions fiscales qui l'entourent font déjà jaser.


Rédigé par leral.net le Vendredi 20 Juillet 2012 à 19:19 | | 0 commentaire(s)|

PSG : un régime fiscal avantageux pour Ibrahimovic ?
Tout les éléments de ce transfert dépassent l'entendement. Après la stupéfaction générale provoquée par l'annonce du salaire astronomique d'Ibrahimovic, c'est le régime fiscal du footballeur qui pourrait désormais faire grincer des dents. De fait, en plus du salaire versé à la superstar, le Paris Saint-Germain devra assumer ses impôts. Selon "le Parisien", plusieurs options de fiscalité s'offriraient au club parisien. Un régime fiscal très avantageux est envisagé. De bon augure, au vu des dépenses récentes des propriétaires qataris.

Scénario n°1 : le PSG prend tout en charge

En plus d'un salaire mensuel avoisinant les 1,16 million d'euros, les dirigeants du PSG devraient prendre en charge le montant de l'imposition à laquelle sera soumis Ibrahimovic. En effet le contrat de l'attaquant suédois stipule qu'il sera rémunéré 14 millions d'euros par an, nets d'impôts. Au PSG de prendre en charge le reste.

Dans un premier cas de figure, si l'intégralité du salaire annuel est versée sous forme de revenu, le PSG pourrait se retrouver avec une facture très salée. Aux charges sociales (24 millions d'euros annuels) s'ajouterait l'impôt sur le revenu. Avec les nouvelles tranches d'imposition promises par François Hollande, 45% d'imposition pour les contribuables déclarant 150.000 euros de revenus annuels et 75% pour ceux déclarant plus d'un million d'euros par an, le PSG pourrait débourser… 79 millions d'euros par an pour s'assurer les services de leur attaquant vedette !

Scénario n°2 : un salaire réparti entre revenu et droit d'image

Second cas de figure : le PSG verserait une partie du salaire d'Ibrahimovic sous forme de droit à l'image. Cela permettrait au club parisien d'adoucir un peu la facture. Comment ? Le droit à l'image est seulement soumis à la TVA (19,6%), et non à l'impôt ni aux cotisations sociales. Selon "Le Parisien", 1,5 million d'euros du salaire de Zlatan tomberait alors sous le coup de cette mesure. Le PSG devrait donc s'acquitter de 62 millions d'euros annuels.

Scénario n°3 : Ibra, l'impatrié fiscal

Un régime fiscal pour les "impatriés fiscaux" existe, modifié par Nicolas Sarkozy en 2008 dans le but de permettre aux expatriés fiscaux de se ré-établir en France. Cette option pourrait plaire aux dirigeants du PSG. Ce régime autorise notamment des exonérations d'impôts sous forme de primes, correspondant aux "suppléments de rémunérations liés à l’exercice temporaire d’une activité professionnelle en France". Dans le cas de Zlatan Ibrahimovic, les 2 millions d'euros séparant son salaire milanais et parisien, seraient donc totalement exonérés d'impôts.

"Le Nouvel Observateur" a joint un avocat fiscaliste pour quelques clarifications quant à cet allègement fiscal. En effet, la recrue estivale du PSG entre tout à fait dans les conditions pour obtenir cet allègement fiscal qui stipule que le contribuable doit être recruté à l'étranger par une entreprise française et ne doit pas avoir vécu lors des cinq dernières années sur le territoire français. Selon le quotidien, pour le reste des 12 millions d'euros annuels, "un forfait de 30% est appliqué". Résultats des courses pour le PSG : 36 millions d'euros par an.



Source:Le Nouvel Observateur"






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image