Leral.net | S'informer en temps réel



Pakistan : arrestation du mollah à l'origine de la plainte contre la jeune chrétienne

le 2 Septembre 2012 à 16:02 | Lu 513 fois

Au Pakistan, nouveau retournement dans l’affaire Rimsha, une jeune chrétienne de 14 ans arrêtée le 16 août dernier après avoir été accusée par ses voisins d’avoir brûlé des pages du Coran. Le mollah de Mehrabad, un quartier en périphérie d’Islamabad où les faits se sont déroulés, a été interpellé samedi 1er septembre dans la soirée. Selon plusieurs témoins, c’est lui qui aurait fabriqué de fausses preuves pour accuser la jeune fille de blasphème.


Pakistan : arrestation du mollah à l'origine de la plainte contre la jeune chrétienne
Le mollah de Mehrabad aurait lui-même et délibérément placé dans le sac de la jeune Rimsha des pages contenant des versets du Coran au milieu de papiers brûlés. C'est en tout cas ce qu'affirme des témoins.

L’histoire pourrait donc avoir été montée de toute pièce, comme c’est souvent le cas lorsqu'il est question de la loi sur le blasphème. Une loi régulièrement dénoncée par les militants des droits de l’homme et qui punit de mort quiconque insulte le prophète Mahomet et de prison à perpétuité ceux qui profanent le Coran.

La semaine dernière, un rapport médical estimait que Rimsha n’avait que 14 ans et que ses capacités mentales étaient inférieures a celles d’une enfant de son âge. Depuis l’arrestation de la jeune fille, le principal mollah du quartier a multiplié les déclarations hostiles aux chrétiens réclamant leur départ.

Accusations de falsification de preuves

Ironie du sort, le religieux va donc non seulement devoir répondre des accusations de falsification de preuves mais il devrait lui-même tomber sous le coup de la loi sur le blasphème pour avoir profané le Coran.

L’un des témoins qui a dénoncé ses agissements est apparemment son assistant. Ce dernier assure avoir voulu empêcher le religieux de fabriquer de fausses preuves. Pourtant, la semaine dernière, à la sortie de la mosquée, il n’hésitait pas à s’insurger avec de nombreux autres habitants de Mehrabad pour exiger le départ des chrétiens dont ils disaient : « Depuis cet évenement, ce ne sont plus nos frères, nous ne pourrons plus jamais vivre ensemble. »

RFI


1.Posté par POLITICOS le 02/09/2012 16:38 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

POURQUOI TANT DE HAINE, TANT DE MÉCHANCETÉ?????

DIEU NE DORT PAS. CE QU'UN HOMME AURA SEMÉ IL LE MOISSONNERA AUSSI.

AUX ENFERS IL N'Y AURA QUE DES VOLONTAIRES. KOU FEU DOUGG YAFEU DOUGGUEUL SA BOPP.

2.Posté par mouye le 02/09/2012 18:32 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

C EST DOMMAGE MAIS BEAUCOUP PARLENT DE L ISLAM ALORS QU ILS NE SAVENT RIEN;
au debut de l islam,c est les chretiens de l ethiopie qui nous ont heberges et proteges des paiens de la mecque,c etait lors de l hegire quand les musulmans n etaient que 70,cette meme date d ailleurs correspond au debut du calendrier islamique.
maintenant,il y a des ignorants qui ne savent rien de l islam,qui sont contre les chretiens,les causent du tort,et c est vraiment dommage.

Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site