leral.net | S'informer en temps réel
Hebergeur d'image

Papa Abdoulaye Seck, ministre de l'Agriculture et de l'Equipement rural: "Le Sénégal a déjà atteint son auto-suffisance en riz"

Le ministre de l’Agriculture et de l’Equipement rural estime que le Sénégal a déjà atteint son auto-suffisante en riz. Papa Abdoulaye Seck était en visite dans le Baol.


Rédigé par leral.net le Lundi 21 Août 2017 à 12:24 | | 0 commentaire(s)|

Papa Abdoulaye Seck, ministre de l'Agriculture et de l'Equipement rural: "Le Sénégal a déjà atteint son auto-suffisance en riz"
Auto-suffisance en riz
Pour Papa Abdoulaye Seck, le riz de la Vallée a fini de prendre le dessus sur celui importé. En d’autres termes, le Sénégal a atteint son auto-suffisance en riz avec plus de 900 mille tonnes récoltées en 2017.

En tournée dans le département de Diourbel, le ministre de l’Agriculture et de l’Equipement rural a rassuré que toutes les conditions ont été réunies pour aller encore au-delà de l’objectif fixé.

« Le riz de la Vallée est partout. Depuis que le Sénégal est indépendant, c’est la première fois que la récolte en riz à atteint les 950 mille tonnes », a dit le ministre. « Le riz local, nous apprend-il, est sur les marchés du Sénégal. Maintenant, il est possible de cultiver le riz partout dans le pays. Nous avions démarré avec 300 000 à 400 000 tonnes, aujourd’hui nous sommes à plus de 900 000 tonnes. »

« Il n’y a pas de raison pour que le Sénégal n’atteigne pas son auto-suffisance en riz. Ce n’est pas parce que c’est difficile, qu’il faut déclarer que l’objectif ne sera pas atteint », a-t-il indiqué.

Papa Abdoulaye Seck a visité les champs de Serigne Moustapha Mbacké Abdou Lakram de Darou Salam. Selon lui, outre cet objectif fixé par le gouvernement, le riz cultivé au Sénégal est de meilleure qualité. « Tout le monde est aussi d’accord que le riz cultivé au Sénégal est meilleur que celui importé.

Donc, si nous disposons de toutes ces commodités, et avec le soutien du gouvernement pour atteindre l’auto-suffisance en riz, on peut arriver à cet objectif. Nous avons déjà atteint l’auto-suffisance en riz. Parce que, nous avons réuni toutes les conditions qui nous permettent de la réaliser. Aucune difficulté technique n’a été soulevée. Donc, personne ne dira que nous ne pouvons atteindre l’autosuffisance en riz
», a fait savoir le ministre.

Il renseigne que la Société nationale d’aménagement et d’exploitation des terres du delta du fleuve Sénégal et des vallées du fleuve Sénégal et de la Falémé (Saed) a emblavé 344 000 ha avec un rendement attendu de 8 tonnes à l’hectare.

Distribution des semences

Le ministre de l’Agriculture a donné des explications quant à la qualité des semences. A l’en croire, les attentes ont été satisfaites dans ce domaine. En ce qui concerne l’engrais, Papa Abdoulaye pense que le Directeur régional du développement rural (Drdr) est mieux indiqué pour répondre à cette préoccupation.

« Aucun paysan ne va dire que les semences distribuées par le gouvernement, sont de mauvaise qualité. Les paysans savent que toutes les semences ne proviennent pas de l’Etat », soutient le ministre.

« L’état ne distribue que 60% de semences soit environ 75 000 tonnes. Je sais qu’il y a des semences qui ne sont pas de bonne qualité. Mais les 60% de l’Etat sont contrôlées et vérifiées avant d’être remises aux paysans. Ne vous fiez pas aux rumeurs, allez sur le terrain. Aucun paysan ne vous dira que les semences ne sont pas bonnes », a précisé M. Seck.



L’Observateur










Hebergeur d'image