leral.net | S'informer en temps réel

Papa Dieng : « Modou Lô et Gris Bordeaux, le Ko n'est pas à écarter »

Chroniqueur de lutte à la première radio privée du Sénégal, El Hadji Pape Dieng est souvent invité sur le plateau de la 2stv lors des grands jours de combat pour décortiquer le combat choc. Dans une interview avec Sunulamb, le spécialiste de notre sport national a jeté un coup d’œil technique sur les le combat revanche Gris bordeaux-Modou Lô et estime même que la bagarre est inévitable.


Rédigé par leral.net le Jeudi 23 Juin 2016 à 12:57 | | 0 commentaire(s)|

Papa Dieng : « Modou Lô et Gris Bordeaux, le Ko n'est pas à écarter »
« Modou Lô et Gris Bordeaux sont très forts dans la bagarre. L’encadrement des deux lutteurs a un grand rôle à jouer dans ce combat. Mais ce sera surtout un combat de mental. Lors de leur première confrontation, Modou Lô a joué sur sa ruse pour gagner par points. C’est pourquoi je vous ai dit que le mental sera fondamental dans ce combat. Modou Lô pousse souvent son adversaire à commettre des erreurs, c’est son fort. Chacun des deux lutteurs a ses points forts. Que Gris Bordeaux et Modou Lô se mettent en tête que le combat peut tirer en longueur. Ils devront être très endurants car le combat ne sera pas facile. Et attention aux blessures. Tout dépendra de leur façon de lutter. Les deux lutteurs devront faire attention pour ne pas se blesser dans ce combat. Un des deux lutteurs peut donner un mauvais coup, se faire mal et avoir une entorse. C’est juste une mise en garde. Que Gris Bordeaux et Modou Lô évitent d’avoir une blessure !
Mais bien sûr. La bagarre va occuper une place très importance dans ce combat. Et Modou Lô et Gris Bordeaux le savent. Il y aura beaucoup de bagarre. L’avantage de Gris n’est pas d’attendre. Si chacun reste sur place, les deux adversaires vont se séparer sur un verdict nul. À la place de Gris Bordeaux, j’aurais dirigé le combat. Car il en a les arguments. Il est fort et il sait se bagarrer. Et pour diriger le combat, il devra imposer la bagarre à Modou Lô. S’il y a accrochage, le combat peut se terminer par la lutte pure. Mais si Gris Bordeaux et Modou Lô optent pour la bagarre, le KO n’est pas à écarter. »

Thierno Malick Ndiaye
(Stagiaire)






Hebergeur d'image





Hebergeur d'image