leral.net | S'informer en temps réel

Papa Sow fait appel aux anciens de l'écurie Fass

Décidément Papa Sow veut à tout prix se payer le scalp de son jeune challenger Ama Baldé et pour cause. Le frangin de Ouza Sow qui veut mettre tous les atouts de son côté le jour du combat a confié qu'il fera tout, pour le retour des anciens de Fass comme Moussa Gningue l'ancien préparateur mystique qui s'est retiré depuis quelques années, Moustapha Guèye et Cie.


Rédigé par leral.net le Mardi 27 Septembre 2016 à 11:52 | | 0 commentaire(s)|

Papa Sow fait appel aux anciens de l'écurie Fass
Absence lors du combat Gris-Modou
"Je n'ai pas voulu en parler depuis lors car j'ai estimé que cela n’en valait pas la peine. Je fais partie de Fass certes, mais j'habite aux Parcelles assainies. La lutte n'est qu'un sport et elle a une fin. Les voisins comptent beaucoup pour moi. Il me faut essayer de cultiver la paix avec eux et non attendre à la fin de ma carrière pour le faire. Je dis non. Je préfère le faire maintenant, car ils sont toujours derrière moi. Que ce soit dans la joie ou la peine ils sont toujours présents. Ce n'est pas donc la lutte qui va me mettre en mal avec eux. Je ne prendrai jamais le risque de tourner le dos à mes voisins des Parcelles, jamais. Dans le passé, je l'ai fait. Avec notre fougue de jeunesse et autre, on ne calculait rien du tout. J'ai grandi et je ne me dresserai plus jamais contre les lutteurs des Parcelles Assainies. Lors du premier combat Gris Bordeaux-Modou Lô, j'ai beaucoup aidé mon partenaire d’écurie. Un jour, je me rappelle, le président Abass Ndoye m'avait appelé avant le combat pour me dire de faire un sacrifice aux Parcelles assainies car Gris va perdre par Ko. J'ai sorti mon argent pour le faire. Maintenant, cela n'en vaut plus la peine. Modou Lô est mon jeune frère, il n'y a que la paix qui nous unit. S'il affronte un lutteur Fassois, je ne vais plus m'impliquer. Que ça plaise à certains ou pas, c'est ma décision. Lors de mes combats, la majorité de mes supporters viennent des Parcelles assainies. Ils pouvaient ne pas le faire et pourtant, ils l'ont fait à chaque combat. Donc, nous sommes des frères et rien de plus. Je suis est né à Fass et je suis le porte-drapeau de cette écurie. Mon père, mes frères et tous mes proches ont œuvré pour cette écurie. Je ne vais jamais ternir cela".

Gestion de vos combats
"Le président Abass Ndoye est une personne respectable. Il m'a toujours épaulé et assisté durant ma carrière. Lorsque j'ai pris la décision de négocier directement mes combats désormais, je l'avais informé. Il a accepté avec plaisir la décision et a prié pour moi. Son travail lui prend presque tout son temps et moi, je veux prendre ma carrière en main. Il n'y a rien de mal à cela. Je suis une personne véridique et pour rien au monde, je ne vais changer. Pour ceux qui disent que je vais quitter Fass, ils se trompent. Fass c'est mon fief et je ne le quitterai pour rien au monde. Que ceux qui sont à Fass se tranquillisent, je ne suis pas un traitre encore moins, un gars versatile. Je reste fidèle à mes convictions".

Ama Balde comme adversaire
"C'est un grand champion que je respecte beaucoup. C'est un combat qui s'impose et que tous les Sénégalais voulaient et attendaient. Que mon adversaire sache une chose: Je viens pour gagner et uniquement gagner. Je n’ai qu’un seul objectif pour le moment: c’est de le battre pour accéder à Eumeu Sène. Comme lui aussi, souhaite gagner et affronter Gris Bordeaux. Sur le plan de la lutte pure et de la bagarre, il n'y a pas photo entre nous. Je suis le meilleur et de loin. Ama Baldé peut se préparer à essuyer une défaite puisque je lutte mieux que lui et je suis meilleur bagarreur que lui. Sur ce point-là, il a vu juste. C’est lui qui sera le perdant. Je jure que je suis plus fort que lui. Nous savons tous l’énorme enjeu autour de ce combat. C’est l’un des chocs que les amateurs ont hâte de déguster. Ama Baldé est un grand champion que je respecte beaucoup. J’accorde beaucoup d’importance à ce combat. Tout le monde sait que c’est un combat qui va rester dans les archives, donc je ne vais pas badiner avec. Quand deux guerriers s’affrontent, c’est clair qu’il y aura des étincelles. Je veux l'union sacrée à Fass. Je veux les retours de Moussa Gningue, Tapha Guèye et Cie pour gagner".

wiwsport

Thierno Malick Ndiaye
(Stagiaire)






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image