leral.net | S'informer en temps réel

Pape Cheikh Diallo et El Hadji Ndiaye devant la barre

40 millions de francs, c’est le montant réclamé à la 2Stv par le nommé Cheikh Fall qui estime avoir été diffamé. Fall reproche à la chaîne de télévision, dans l’émission du présentateur Pape Cheikh Diallo, d’avoir laissé passer des propos injurieux à son encontre ainsi que son numéro de téléphone qui est apparu sur l’écran. Coup de théâtre, la plainte a fait un effet boomerang. Car, soutenant que ses propos ne figurent dans aucune bande-annonce, encore moins une émission, El Hadji Ndiaye a aussi réclamé à Cheikh Fall 50 millions de francs, pour procédure abusive. Verdict le 4 juin.


Rédigé par leral.net le Vendredi 8 Mai 2009 à 17:22 | | 0 commentaire(s)|

Pape Cheikh Diallo et El Hadji Ndiaye devant la barre
Le présentateur de l’émission « A vous de juger », Pape Cheikh Diallo de la 2Stv a comparu hier devant le Tribunal correctionnel pour diffamation. Il n’était pas le seul à se présenter à la barre, car le responsable de la chaîne 2Stv, en sa qualité de président directeur général de la chaîne, El Hadji Ndiaye, est également poursuivi pour les mêmes faits. Pape Cheikh Diallo, de son vrai nom Cheikh Amadou Tidiane Diallo aurait eu la maladresse de filmer la maison d’un certain Cheikh Fall sans l’accord de celui-ci. Pis, ladite maison est apparue dans une bande-annonce diffusée par la 2Stv. Mais ce n’est pas tout car, le célèbre ex-présentateur de l’émission « Elles sont toutes belles » a diffuser dans son émission « A vous de juger », un passage dans lequel le nommé Aboutalib Cissokho a traité monsieur Cheikh Fall d’escroc, en plus d’avoir laissé apparaître le numéro de téléphone de celui-ci sur l’écran et d’avoir cité son nom dans l’émission. En d’autres termes, dans l’émission diffusée le 17 Octobre 2008, Cissokho a déclaré que « Fall est un escroc » et qu’à le « voir avec son chapelet, on lui donnerait le bon Dieu sans confession ». Il a ajouté qu’il est même un « alcoolique ». Tout au moins, c’est ce qui est reproché à Cissokho et à Pape Cheikh qui comparaissaient pour Diffamation et injures. Des déclarations que Pape Cheikh Diallo a dégagées en touche, soutenant avoir eu l’aval de Cheikh Fall par téléphone pour la diffusion de la bande-annonce. Abatalib Cissokho, l’homme par qui tout a commencé, a également dégagé en touche les accusations. À l’en croire, il a seulement déclaré qu’il prenait Cheikh Fall pour un père à cause de la bonne impression qu’il donnait et malheureusement celui-ci l’a escroqué. En fait, Abatalib Cissokho, peintre de profession avait acheté une maison de Cheikh Fall Et quand il a appris que la même maison a été vendue à une autre personne, il a décidé d’aller en parler dans l’émission de Pape Cheikh « A vous de juger », après moult et vaines démarches pour rentrer dans ses fonds. En fait d’escroc, Cheikh Fall a avoué à la barre avoir vendu la même maison à Cissokho puis à une autre personne. Toujours est-il que, par voie d’huissier, la 2Stv avait reçu interdiction de la diffusion de l’émission qui est apparue sur les écrans le 17 Octobre 2008. Et la 2Stv s’est pliée à la décision. Toutefois, selon le patron de Origine Sa, El Hadji Ndiaye, Cheikh Fall est venu dans les locaux de 2Stv pour s’expliquer sur la question. Il avait même retiré la plainte. Et d’ailleurs c’est à cette occasion qu’il a été enregistré. Enregistrement dans lequel il a donné sa version des faits qui l’oppose à Cissokho et qui est diffusée dans la deuxième émission, précisément le 31 Octobre. En tout cas pour la 2Stv, les déclarations de la partie civile sont fausses puisque Fall n’a aucune preuve. Aussi, El Hadji a réclamé 50 millions à la partie civile pour procédure abusive. Me Baboucar Cissé, conseil de la 2Stv, a sollicité au Tribunal d’ordonner à la partie plaignante de produire la bande-annonce dans laquelle les propos injurieux avaient été tenus. Seulement, c’est la même demande qui a été faite par la partie civile qui estime que 2Stv qui doit amener cette bande-annonce puisqu’elle la détient. Et, pour les intérêts civils, Cheikh Fall a sollicité 40 millions de francs. Le Parquet s’étant contenté de requérir l’application de la loi, le délibéré a été renvoyé au 4 juin.

Alassane DRAME






Hebergeur d'image





Hebergeur d'image