leral.net | S'informer en temps réel

Pape Demba Sy évoque des ’’problèmes’’ dans la communication de Macky Sall

Le Professeur Pape Demba Sy relève des ‘’problèmes’’ dans la communication du président de la République à propos de la réduction de son mandant de 7 à 5 ans, soulignant que Macky Sall ‘’ne communique pas très bien sur cette question’’.


Rédigé par leral.net le Lundi 13 Juillet 2015 à 13:08 | | 6 commentaire(s)|

Pape Demba Sy évoque des ’’problèmes’’ dans la communication de Macky Sall
’’D’abord, au plan de l’appréciation générale, je crois qu’il y a des problèmes de communication au niveau du président de la République. Il ne communique pas très bien sur cette question’’, a dit M. Sy, dans un entretien paru lundi dans le journal Sud Quotidien

Durant sa campagne électorale puis une fois au pouvoir, Macky Sall avait promis de réduire le mandat présidentiel de sept à cinq ans malgré quelques voix discordantes au sein de son camp.

Le chef de l’Etat a annoncé qu’il comptait soumettre en 2016 à référendum la question de la réduction de son mandat de sept à cinq ans, pour organiser l’élection présidentielle en 2017 au lieu de 2019.

Récemment, il a confié au journal français Le Figaro sa volonté de saisir le Conseil constitutionnel sur la question.

’’Lorsqu’on change ou qu’on infléchit sa position sur ces questions-là, c’est créer un trouble. Or (...), il y a un lien entre l’émetteur et le récepteur (…). Donc, s’il y a un brouillage, tout de suite, le message ne passe pas. Ce qui s’est passé, c’est qu’il y a un brouillage du fait de ’infléchissement de la communication’’, a soutenu le spécialiste en droit constitutionnel.

’’A mon avis, il aurait dû rester dans sa première communication : +je vais réduire mon mandat et je vais passer par un référendum+. Et il s’arrête là’’, a-t-il ajouté.

Selon lui, ‘’’en réalité, ce qui s’est passé, c’est qu’il y a beaucoup de gens qui interviennent sur des questions techniques, alors qu’ils ne sont pas des experts’’.

’’D’abord, a-t-il relevé, tous les juristes, je dis bien tous les juristes, ne sont pas des constitutionnalistes. Tous les juristes de droit public ne sont pas des constitutionnalistes. Il faut qu’on se comprenne. Ensuite, le droit constitutionnel a changé considérablement. Il est devenu un droit non plus institutionnel ou politique, mais un droit substantiel’’.

Pape Demba Sy a souligné que le droit constitutionnel ‘’ne peut plus être compris qu’à partir des positions du juge’’ et que cela est ‘’valable dans tous les pays du monde’’.

Selon lui, si le président de la République ‘’dit : +je veux réduire mon mandat et j’en appelle au peuple+, tout le monde sait que le peuple est souverain et notre propre Conseil constitutionnel a eu à le dire’’.

‘’Le peuple souverain qui a voté la Constitution, élu le président de la République, peut bien modifier la Constitution et décider aussi de l’appliquer au président’’, soutient Pape Demba Sy, par ailleurs leader de l’Union pour la démocratie et le fédéralisme (UDF/ UDF-Mbooloomi).

Le Professeur Sy dit également ne pas comprendre ‘’la question de non-rétroactivité soulevée’’ par certains, soulignant que la rétroactivité, ‘’n’est pas un principe constitutionnel sauf, en matière pénale’’.

‘’Si, on est au niveau constitutionnel, ce que le peuple constituant peut faire, il peut le défaire’’, affirme t-il, estimant que ce point de vue,’’ il n’y a vraiment pas de problème particulier, le peuple a la possibilité de réduire le mandat et de l’appliquer au président en cours de mandat, parce que c’est le peuple qui est souverain’’.

Concernant ceux qui disent qu’il ‘’faut aller à l’Assemblée nationale, parce qu’on avait modifié la Constitution en 2008 et on l’avait fait à l’Assemblée’’, Pape Demba Sy répond : ‘’’Je dis : Oui ; mais, c’était une violation de la Constitution’’.

APS






Hebergeur d'image