leral.net | S'informer en temps réel

Pape Dieng sur la grève des prestataires de la Senelec : « Avec le passage de l’analogie au numérique, le métier de releveur va disparaître »

Le Directeur général de la Senelec est formel pour ce qui est de la réintégration des prestataires de service de la boite. Selon lui, ces derniers n’ont ni contrat ni bulletin de salaire et leur situation ne peut pas être régularisée.


Rédigé par leral.net le Jeudi 28 Mai 2015 à 09:40 | | 3 commentaire(s)|

Pape Dieng sur la grève des prestataires de la Senelec : « Avec le passage de l’analogie au numérique, le métier de releveur va disparaître »
« Je me suis abstenu d’en parler parce que c’est un problème que j’ai trouvé à la Senelec », a dit Pape Dieng qui ajoute dans les colonnes du Quotidien : « Ils n’ont ni bulletin de salaire ni contrat. Ce ne sont que de simples prestataires. Ils ne sont pas des agents de la Senelec ». A l’origine du problème ? Le Dg de la Senelec explique : « La structure passe de l’analogie au numérique, par conséquent, le métier de releveur va disparaître. Il y aura, à la place des hommes, des compteurs intelligents ». Ces prestataires, qui sont presque au nombre de 600, veulent leur régularisation au sein de la Senelec mais le directeur est catégorique. « Nous ne pouvons pas augmenter l’effectif de la Senelec. Ce n’est pas possible. Ils doivent comprendre que ma mission est de redresser la Senelec », a--t-il indiqué avant de clore le débat : « Ces prestataires nous ont attaqués à plusieurs reprises et font la grève depuis un mois, pourtant, le travail continue à la Senelec et tout s’y déroule normalement ».






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image


Hebergeur d'image