leral.net | S'informer en temps réel

Pape Dieng sur la grève des prestataires de la société: «Qu’ils sachent qu’ils ne seront pas embauchés à la Senelec»

Que les prestataires de services de la Senelec en charge du relèvement des compteurs se le tiennent pour dit. Leur avenir n’est plus dans cette entreprise. Pape Dieng l’a fait savoir, hier, non sans annoncer que la Senelec va passer aux compteurs numériques. Ce qui signifie la fin du métier de releveurs à la Senelec.


Rédigé par leral.net le Jeudi 28 Mai 2015 à 18:57 | | 1 commentaire(s)|

Pape Dieng sur la grève des prestataires de la société: «Qu’ils sachent qu’ils ne seront pas embauchés à la Senelec»
Le Directeur général de la Société nationale d’électricité (Senelec), Pape Dieng, s’est prononcé, hier, sur la grève des agents prestataires de l’entreprise. En marge de la signature d’un protocole d’accord avec les sociétés Nebras et Mitsui, Pape Dieng a soutenu que «ces agents ne seront pas embauchés à la Senelec. Je n’ai pas voulu piper mot dans cette affaire, car on a des règles au niveau de notre société et une éventuelle grève ne leur permettra pas de décrocher un embauchement».
Poursuivant, le Dg de dire:«Il faut qu’ils sachent que c’est difficile pour moi de leur dire qu’on n'a plus besoin d’eux. Mais ils savaient que ça pourrait arriver un jour ou l’autre, car on ne leur a jamais promis un embauchement. Tous ces gens sont entrés à la Senelec par le biais d’un proche qui y travaille, ils ne sont pas passés par des concours ou autres voies normales. Et moi, j’ai mes obligations envers l’Etat, j’ai signé un contrat de performance. Et dans ce contrat, la Senelec ne peut recruter que 100 travailleurs par an. Sur ces 100 travailleurs, nous avons 80 départs à la retraite qu’il faut remplacer, plus les décès, les démissions et licenciements».
Pape Dieng annonce des compteurs numériques et la fin du métier de releveur à la Senelec
«Face à cette situation, a-t-il ajouté, même si nous le voulions, nous ne pouvons pas augmenter l’effectif de la société. Ce n’est pas possible, car ma mission est de redresser la Senelec. Donc, je dois trouver les moyens qui permettront de diminuer le maximum possible les délestages et je ne pourrai pas atteindre mon objectif en augmentant l’effectif de la société».
Sur un autre registre, Pape Dieng renseigne qu’au niveau de la Senelec, «nous allons passer des compteurs électromécaniques aux compteurs numériques. Ce qui fera que les compteurs deviendront prépayés. Donc, le relèvement et la facturation se fera sur place, par télé-relève. Ce qui fera disparaître le métier de releveur à la Senelec».







Hebergeur d'image