leral.net | S'informer en temps réel

Pape Diop sur la caisse d'avance, " cette affaire concerne Khalifa Sall"

L'ancien maire de Dakar Pape Diop qui est souvent cité dans l'affaire de la caisse d'avance de la mairie de Dakar, pour avoir lui aussi été maire de la capitale, a réagi via ses collaborateurs. Et c'et pour dire que l'ancien maire n'est en rien concerné par cette affaire de la caisse d'avance qui comme le soutient le camp de Khalifa Sall, a toujours existé à la municipalité de Dakar.


Rédigé par leral.net le Lundi 10 Avril 2017 à 13:41 | | 0 commentaire(s)|

Pape Diop sur la caisse d'avance, " cette affaire concerne Khalifa Sall"
Le camp de Pape Diop, l'ancien maire de Dakar ne compte guère être mêlé dans l'histoire de la caisse d'avance de la ville de Dakar. Une affaire qui vaut à l'actuel maire Khalifa Sall, un séjour en prison en attendant son jugement. Ce dernier qui a tout le temps répété que que cette caisse a toujours existé dans ladite municipalité. Même s'il indique que "cette affaire est politique", le camp de Pape Diop a plaidé pour sa non-implication dans cette affaire.

Le leader de la convergence "Bokk gis gis" est souvent cité dans cette affaire de caisse d'avance, pour avoir lui aussi été maire de la ville de Dakar. Dans sa défense, Khalifa Sall, actuellement détenu pour malversation financière, a campé sur le principe selon lequel la caisse d'avance a toujours existé à la municipalité de Dakar.

Selon le porte-parole de Bokk gis gis, Moussa Diakhaté, cette affaire ne concerne guère l'ancien maire Pape Diop. " C'est une affaire de Khalifa Sall. Dans notre parti, nous ne parlons qu'au moment opportun et sur des sujets sur lesquels, nous sommes interpellés. Mais je dis et je répète que cette affaire est éminemment politique". Aussi, soutient-t-il que la convergence démocratique Bokk gis gis marque toute sa solidarité, en tant que parti politique au maire de Dakar, Khalifa Sall. " Et nous nous battrons aux côtés de ceux-là qui se battent pour une justice équitable. Non à la politisation de la justice sénégalaise", a-t-il ajouté.

En perspective des élections législatives, la volonté première du parti de Pape Diop est d'imposer la cohabitation au régime de Macky Sall. Cela en réunissant "avec une large partie de l'opposition, une coalition capable d'imposer une cohabitation à ce régime finissant". A ce propos, il a été indiqué aux militants de se faire violence "pour dépasser les egos et les clans, privilégier l'intérêt du peuple sénégalais qui souffre. La seule et unique voie de salut, c'est de réunir une large coalition pour réussir la cohabitation".

Aussi, Moussa Dikhaté a-t-il indiqué que son parti se réjouit du déroulement du rassemblement de Y en a marre . "Nous nous réjouissons que pour une première fois, le pouvoir cède sur la tenue d'une manifestation de cette nature. Je ne dis pas accepte mais cède. vous verrez sous peu quand la coalition sera mise sur pied qu'effectivement, les Sénégalais ont déjà tourné le dos au pouvoir", soutient-il.

source: la tribune