leral.net | S'informer en temps réel

Pape Diouf : « Aïda Mbodj a besoin de cure psychanalytique »

Entre Aïda Mbodj et Pape Diouf, tous deux responsables politiques à Bambey, c’est la guerre larvée. Chacun est prêt à barboter avec les porcs pour salir la réputation de l’autre. Face à la presse ce weekend, l’ancien ministre de la Pêche s’en est vertement pris à l’ex-présidente du Conseil départemental de Bambey avant d’annoncer une plainte pour diffamation contre Aïda Mbodj.


Rédigé par leral.net le Lundi 3 Octobre 2016 à 10:09 | | 7 commentaire(s)|

« Aïda Mbodj a besoin de cure psychanalytique à cause des séquelles du traumatisme qu’elle a subi durant son adolescence », a révélé samedi le président du conseil de surveillance de la Snr, M. Pape Diouf, pour traîner dans la boue l’égérie libérale, rapporte L’As.

« Je me suis toujours abstenu de répondre aux propos orduriers de Aïda Mbodj, mais je pense néanmoins qu’il est utile que j’apporte des clarifications ou précisions, voire des démentis après les attaques insidieuses et mensongères de Aïda Mbodj, lors de sa conférence de presse du 23 août 2016 », a-t-il martelé.

Beaucoup de Sénégalais se posent la question de savoir ce qui oppose réellement Aida Mbodj à Pape Diouf. « Elle ne voudrait pas que cela se sache, mais moi oui. En effet, Aïda Mbodj soutient que je n’ai jamais rien gagné de ma misérable vie. Mais je n’ai pas profité de position politique bassement acquise pour chercher vaille que vaille à me façonner un profil intellectuel », tonne l’ancien ministre de la Pêche avant d’ajouter : « Si Aïda Mbodj connaissait vraiment ce qu’est la honte, elle se serait bien gardée de rappeler l’épisode de 2002 dans lequel elle a joué un rôle qui frise l’ignominie. Alors qu’elle était sur ma liste, elle faisait campagne pour la liste adverse de Mcr. Tous les Bambeyois peuvent en témoigner. Malheureusement, dans l’arène politique, il n’y a pas de catégorie, sinon celle-là qui n’a aucun niveau intellectuel, encore moins une quelconque carrière professionnelle ne se mesurerait pas à moi », dit-il dans les colonnes du journal.

Très en verve, Pape Diouf de tacler: « Aïda a laissé entendre que tout en étant dans Rewmi, je négociais avec le Président Wade pour un poste de ministre d’Etat. Mensonge ne saurait être plus ignoble. Après mon départ du gouvernement en avril 2004, je n’ai rencontré le Président Wade que quatre fois. Elle aime aussi rappeler mes relations avec Idrissa Seck en cherchant à me faire passer pour un traître. Elle est très mal placée pour me parler de trahison. Les seules spécialités qu’on lui connait, c’est le mensonge et l’intrigue. Le mensonge est sa seule arme pour cacher le complexe qu’elle traîne ».

A en croire nos confrères, pour se laver des accusations, Pape Diouf a décidé de saisir la justice. « Je me suis senti injurié, calomnié et diffamé », s'indigne-t-il.
 






Hebergeur d'image





Hebergeur d'image