leral.net | S'informer en temps réel

Pape Diouf à Mor Ngom : "Un crapaud ne mord pas, mais …"

Pour la première fois depuis la tenue des élections locales, Pape Diouf, l’ancien ministre de l’Hydraulique et chef de fil du Mouvement pour Défense de la République rompt le silence pour répondre aux attaques du camp de Mor Ngom. C’est au cours d’une conférence de presse à son domicile.


Rédigé par leral.net le Vendredi 19 Septembre 2014 à 21:20 | | 2 commentaire(s)|

Pape Diouf à Mor Ngom : "Un crapaud ne mord pas, mais …"
Un crapaud ne mord pas, mais contraint, il peut mordre. Je ne suis pas un crapaud mais une personne qui sait parler, réfléchir, décoder les messages et capable de répondre aux attaques d’autrui», se sert-il de ce terme imagé pour montrer qu’il est victime des attaques de Mor Mgom et qu’il est obligé de répondre. « C’est une attitude discourtoise», juge-t-il.

Revenant sur la défaite de Bambey aux dernières élections locales, Pape Diouf précise : «Ce que le ministre Mor Ngom a volontairement omis de reconnaître, c’est tout le sacrifice que nous (MDR) avions consenti pour aller avec l’Alliance Pour la République (APR) dans 9 collectivités locales sur les 13 que compte le département de Bambey. Malheureusement, sur les 4 autres, le comportement de Mor Ngom nous a obligés à prendre nos responsabilités».

«Comment Mor Ngom ose affirmer que Pape Diouf était contre la Coalition Benno bokk yakaar (Bby), alors que nous étions ensemble dans la majorité des collectivités locales ? Comment peut-il tenir de tels propos alors qu’il m’a personnellement supplié d’une part de lui donner des candidats à investir sur la liste de sa commune et d’autre part, de faire campagne à ses côtés», s’interroge-t-il ?

Ce, d’autant plus que précise-t-il, «les résultats obtenus prouvent tout le contraire de ce qu’on a fait croire à l’opinion publique jusqu’à présent. Comme nous l’avions déjà affirmé, la coalition Bby est largement majoritaire dans le département de Bambey, tant du point de vue du nombre de suffrages obtenus que du nombre de collectivités locales gagnées.»

Par ailleurs, Pape Diouf réaffirme l’ancrage de son mouvement (MDR) dans la coalition Bennoo Bokk Yakaar et son adhésion à la vision qui structure les différents programmes mis en œuvre pour faire émerger le Sénégal.

«Je ne vais pas me rabaisser pour un poste ministériel car la constitution a conféré au chef de l’Etat le pouvoir de nomination. Je suis toujours prêt à travailler pour mon pays. Je me suis donné à fond à toutes les taches qu’on m’a confiées », tient-il à préciser avant d’annoncer la fin de son compagnonnage avec Idrissa Seck.

Ferloo






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image