leral.net | S'informer en temps réel

Pape Diouf déplore le sous-emploi des diplômés du secteur

Le ministre de la Pêche et des Affaires maritimes, Pape Diouf, a déploré lundi ’’le fait que la plupart des Sénégalais ayant déjà fait des formations liées au secteur de la pêche se retrouvent sans emploi’’, précisant toutefois que ‘’ce n’est pas dans l’obligation du ministère de leur trouver du travail’’.


Rédigé par leral.net le Mardi 31 Juillet 2012 à 16:59 | | 0 commentaire(s)|

Pape Diouf déplore le sous-emploi des diplômés du secteur
Il s’exprimait lors d’une visite qu’il a effectuée dans différentes structures du secteur de la pêche.

’’ Le ministère a un besoin de personnel, et nous verrons dans le budget de l’Etat comment les appuyer pour satisfaire leurs demandes‘’, a-t-il ajouté.

Poursuivant son propos, il a déclaré : ‘’Je suis venu relever les difficultés, encourager le personnel dans différentes structure affiliées au ministère de la Pêche afin de trouver des solutions. Plusieurs contraintes ont été recensées et, malgré tout, nous avons vu des agents déterminés.’’

‘’Notre rôle, c’est de voir maintenant avec l’Etat comment trouver des solutions, afin de prévoir un budget qui pourra combler toutes leurs doléances [des agents] bien que la plupart d’entre elles sont déjà prises en compte dans le prochain budget’’, a souligné Pape Diouf.

Le ministre de la Pêche et des Affaires maritimes s’est en particulier rendu à l’Ecole nationale de formation maritime (ENFM), la première structure d’enseignement maritime en Afrique de l’Ouest à vocation sous régionale.

Elle a pour mission de former le personnel navigant, l’état-major et équipe nécessaire à l’exploitation des flottes de pêche.

Pour son directeur des études, Babacar Faye, elle reste confrontée à plusieurs problèmes: ‘’déficit du personnel dont la majorité est constituée de vacataires, manque de moyen financier et matériel’’, etc.

Le Centre national de formation des techniciens de la pêche et de l’aquaculture(CNFTPA), dont le rôle est de former des techniciens adaptés aux besoins de la pêche et de l’aquaculture, des producteurs et autres intervenants dans le secteur de la pêche, a lui aussi reçu la visite de Pape Diouf.

Par la voix d’Abdou Karim Mariko, son directeur, les agents ont fait part des difficultés qu’ils rencontrent.

M. Mariko a entre autres cité la ‘’dégradation des infrastructures’’, la ‘’vétusté des équipements pédagogiques’’, le ‘’déficit du personnel’’, le ‘’manque de moyens’’ et la ‘’faiblesse du budget’’.

Il indique que le ‘’problème majeur’’ est lié aux étudiants qui, ‘’à la fin de leur formation, n’arrivent pas à trouver de l’emploi’’. Selon lui, ‘’ceci affecte la réputation du centre’’.

Les agents de la Direction des industries et des transformations de pêche (DITP), eux, ont mis à profit le déplacement du Ministre pour évoquer des problèmes relatifs à la raréfaction de la ressource, à la vétusté des équipements et infrastructures, au coût élevé du fret aérien, aux difficultés de trésorerie liées notamment à la méfiance des banques …

A la Direction de la gestion et de l’exploitation des fonds marins (DGEFM), Macouda Sène, parle de contraintes liées entre autres à des déficits économiques et budgétaires.

Cette dernière structure a pour mission d’élaborer, contrôler et superviser toutes les activités de recherches et d’exploitation des ressources situées dans les fonds marins ainsi que leurs promotions.

Pape Diouf a terminé sa visite chez les femmes du site de transformation ‘’Pencum ‘’Sénégal.



Source:NMK/ASG






Hebergeur d'image





Hebergeur d'image