leral.net | S'informer en temps réel

Pape Madierbel Mboup, l'Edile de Khombole, face à l'histoire


Rédigé par leral.net le Mardi 17 Mars 2015 à 08:48 | | 1 commentaire(s)|

Pape Madierbel Mboup, l'Edile de Khombole, face à l'histoire
Depuis le Docteur Fiacre COLY jusqu´à Ababacar BA, notre chère cité n´a jamais connu un Maire transhumant. Pour la première fois dans l´histoire de Khombole, un Maire en exercice quitte son parti. Ce n´est pas digne, ce n´est pas démocrate, ce n´est pas républicain. Partant, la logique commanderait que Monsieur le Maire remît à son parti, le Rewmi ou plutôt aux Khomboloises et Khombolois qui l´ont choisi parmi d´autres listes dont celles de l´APR – Benno Bokk Yakaar, parti où il vient de déposer son baluchon orange. Le marron et l´orange ne font pas un joli mariage. C´est une véritable mésalliance. Mais, hélas, c´est cela le Sénégal d´aujourd´hui: on est vert aujourd´hui, bleu demain, jaune ou marron après-demain. Les politiciens, je dis bien les politiciens, pas les hommes politiques, ne cessent de donner raison aux honnêtes citoyens qui de plus en plus se démarquent de cette caste d´individus qui sont toujours prêts à monnayer les intérêts de la collectivité contre leurs ambitions personnelles: un poste de ministériel, un poste de Président de Conseil Départemental demain.

On a tout compris, Idrissa Seck est l´adversaire à abattre à Thiès région et département particulièrement. Je vais vous dire ce qui va se passer dans quelques mois : l´acte 3 de la Décentralisation repassera à l´Assemblée Nationale, de nouveaux départements seront créés. Quelle belle occasion de faire de Khombole un département après avoir décroché le Maire qui sortira du parti d´Idrissa Seck et qui peut-être sera le futur Président du Conseil départemental de Khombole et qui fera face au patron du Conseil départemental de Thiès, son ancien mentor. Nous comprenons ces calculs politiciens et prévenons nos concitoyens de Khombole et environ contre tout complot tendant à vendre lâchement leurs intérêts et dignité pour des strapontins d´Etat très éphémères. Nous disons non au complot d´Etat!

De toutes les façons, notre Maire est tristement entré dans l´histoire. D´ailleurs, nous récusons les motifs qu´il aurait invoqués, à savoir ´´le souci de construire Khombole en réalisant ses projets´´. De tels arguments ne sauraient convaincre même pas le dernier né des citoyens de la cité historique. Et même si ce motif devait tenir la route, pourquoi n´est-il pas allé aux élections locales sous la bannière de l´Alliance Pour la République? Macky Sall qui se réclame républicain aurait-il le droit ou le devoir de faire bloquer ou torpiller ses projets et ambitions pour un Maire démocratiquement élu? Cela ne serait-il pas ridicule et déshonorant pour le pouvoir de Benno Bokk Yakaar – APR qui a perdu lamentablement les élections locales à Khombole ?

Au vu de tout cela, à mon humble avis, le Maire transhumant doit être conséquent et loyal vis-à-vis des populations de Khombole et même vis-à-vis de son nouveau mentor qui, en démissionnant du PDS en 2008, remit en même temps ses mandats électifs acquis sous les couleurs de son ex parti. Ce n'est pas uniquement une loi qui doit régler cela, c´´est simplement une question de bon sens et d´éthique.

S´il ne le fait pas, les citoyens de Khombole, derrière l´opposition, doivent l´y contraindre en organisant une série de manifestations pour exiger la reddition sans délai du mandat et l´organisation de nouvelles élections. Tout cela, au nom de la République, de la démocratie et de l´Etat de droit. Les transhumants ne sont pas des modèles politiques.

Ibra MBOUP, Directeur de l'Ecole d'AJ/PADS






Hebergeur d'image