leral.net | S'informer en temps réel

Pape Mahawa Diouf, Coordonnateur de la Communication de BBY: « les députés de la 12e législature ont accompli leur mission »

Coordonnateur de la Cellule de Communication de la coalition Benno Bokk Yaakaar, Pape Mahawa Diouf explique ici pourquoi les Sénégalais doivent voter massivement pour la liste Benno Bokk Yaakaar. Puisqu’à ses yeux, il s’agit de donner au Président Macky Sall une majorité confortable, qui lui permettra de poursuivre ses politiques publiques. Entretien.


Rédigé par leral.net le Samedi 8 Juillet 2017 à 09:17 | | 0 commentaire(s)|

Pape MahawaDiouf, le projet de loi de loi modifiant l’article L78 du Code électoral a été adopté, ce jeudi à l’Assemblée nationale dans une ambiance tendue. Quelle lecture en faites-vous?

Il faut se féliciter de la maturité démocratique du Sénégal. C’était un défi lancé à toute la classe politique nationale puisque le contexte était marqué parla participation exceptionnelle de 47 listes dans ces élections législatives.Il s’agissait de voir comment notre administration, notre culture électorale allaient s’adapter à cette nouvelle situation.

Conformément à notre tradition de consensus et de dialogue, une solution a été trouvée avec l’essentiel des acteurs, qui est de partir aux élections avec le principe d’au minimum 5 bulletins choisis avant d’aller dans l’isoloir. Le principe d’une élection libre,transparente et sincère, est sauf. On peut nous en féliciter.
"Cela dit, il y a eu effectivement une tentative de diversion,
l’œuvre d’une opposition mal inspirée, en mal de vision,
assurée de sa défaite certaine." 
C’est pour ça qu’ils ont tenté piteusement et maladroitement de déstabiliser le processus pour ne pas aller aux élections. Mais nous, nous irons aux élections. Parce que nous avons un projet que nous sommes entrain de mettre en œuvre. Nous irons vers les Sénégalais pour les convaincre de consoliderla vision et l’action que nous sommes en train de mener afin de réaliser et consolider le Plan Sénégal émergent(PSE).

Quelle note donneriez-vous à la 12e législature ?

Une bonne note. La plupart des réformes qu’il fallait accompagner pour que l’exécutif puisse mettre en œuvre sa vision, ont été faites. Et dans le cadre d’un débat. De plus, des initiatives ont été prises : les prises de parole régulières du Premier ministre à l’Assemblée nationale, l’accompagnement de la réforme constitutionnelle. Il y a eu véritablement un débat de fond.Il y a eu quelques critiques mais je crois que les députés ont accompli leur mission.

A quel type de député doit-on s’attendre ?

Un type de député conscient de sa mission, qui est d’accompagner l’exécutif dans ses missions. Le vote au suffrage universel est la légitimité ultime, tout cela revient au Président de la République. C’est pourquoi, nous demandons aux compatriotes de voter massivement pour la liste Benno Bokk Yakaar puisqu’il s’agit de donner au Président une majorité confortable qui lui permet de poursuivre ses politiques publiques en matière de santé, de solidarité...

Mais aussi, pour consolider et matérialiser sa vision. Grâce à l’audace d’un homme, le Président Macky Sall, nous sommes en train de voir sous nos yeux, une nouvelle ville (Diamniadio).
 
"Mieux, nous avons déjà essayé tous ceux qui sont en face." 

Que ce soit Idrissa Seck, Malick Gakou qui a été exclu du Gouvernement d’un autre opposant (Abdoul Mbaye). Pis, c’est avec Abdoulaye Wade que le coût de la vie a atteint un niveau extrêmement élevé. Il a déséquilibré le tissu social de ce pays. Donc, c’est pour le projet que nous portons, que nous irons demander aux Sénégalais de donner leur approbation au Président de la République et à sa politique.

Afin que toute sa vision puisse être matérialisée. L’installation des Comités électoraux de la coalition Benno Bokk Yakaar de Dakar a été actée sans heurts, ce jeudi. Qu’est-ce qui a prévalu pour qu’on en arrive à ce consensus? Il faut féliciter les leaders de Benno Bokk Yakaar, en tête de laquelle, le Président Macky Sall, d’avoir bâti une coalition aussi large et qui dure aussi longtemps.

Parce que l’épicentre de son action constitue la réalisation de grands projets pour le Sénégal. Dans ce pays, il y a désormais une classe moyenne. Il y a des formes de consommation qui n’existaient pas. Dans la plupart des zones urbaines, la consommation se fait dans les supermarchés. En zone rurale, les pistes de production sont légion.

C’est d’abord pour ce projet que nos militants et les partisans de la coalition Benno sont mobilisés. Même si la politique reste une question de frustrations et d’ambitions, à la fin de la journée, les gens vont se retrouver autour de l’essentiel : le Sénégal.

Est-ce fait à dessein, le fait de mettre en exergue le bilan du Président Macky Sall alors qu’il est question de juger celui de la 12e Législature ? Nous sommes dans un régime présidentiel. Le Président de la République est le dépositaire de la légitimité universelle dans ce pays.
 
"A ce titre,l’Assemblée nationale a pour vocation
d’accompagner les politiques publiques et
de voter les lois dont celui qui est élu au suffrage universel,
a besoin pour matérialiser sa politique."

 
Et c’est à l’aune de cette lecture que nous pouvons juger de l’efficacité d’une Assemblée nationale. De ce point de vue, nous pouvons être satisfaits. Maintenant, que ce soit les acteurs politiques, le secteur public ou privé, tout doit tendre vers l’amélioration.

Et c’est la volonté de la majorité. C’est donc logique que nous nous mettons à défendre le bilan d’une majorité. Nous n’avons pas peur de parler de programmes et de projets. En face, par contre, il n’y a aucune alternative sur la santé, l’éducation… Juste une stratégie de pyromanes. Rien ne les met ensemble si ce n’est des intérêts personnels et la polémique stérile.

Qu’est-ce qui sera fait pour convaincre les électeurs du bien-fondé d’une majorité présidentielle ?

Il y a beaucoup de visites de proximité. Il faudra aller auprès des Sénégalais, porte après porte, commune après commune, hameau après hameau. L’ensemble des membres de la coalition Benno Bokk Yakaar se dressera comme un seul homme; pour défendre le projet que nous sommes en train de mettre en œuvre. Pour les Sénégalais d’aujourd’hui et de demain. Les gens iront défendre le projet du PUDC, les pistes de production et équipements ruraux, l’accès à l’énergie universel, les bourses de sécurité familiale.

Réalisé par F. A. Diouf