leral.net | S'informer en temps réel

Pape Saliou Diop, ancien consultant en Com au Palais : "Serigne Mbacké Ndiaye essayait de berner le vieux..."

Consultant en communication au palais de la République sous le régime libéral, plus précisément en tant qu’attaché du Cabinet de Serigne Mbacké Ndiaye, Pape Saliou Diop n'a pas raté l'ancien porte parole de Me Wade. Dans un entretien accordé à Grand Place, il a révélé que Serigne Mbacké Ndiaye n'a jamais été à la hauteur.


Rédigé par leral.net le Jeudi 4 Juin 2015 à 09:07 | | 1 commentaire(s)|

Pape Saliou Diop, ancien consultant en Com au Palais : "Serigne Mbacké Ndiaye essayait de berner le vieux..."
"C’est lorsqu’il (Serigne Mbacké Ndiaye) a intégré le Pds que j’ai su qu’Abdoulaye Wade allait partir. Serigne Mbacké Ndiaye, je le connais très bien. Il n’a jamais été à la hauteur. Je parle au nom d’Allah. Je n’ai pas été demandeur, c’est lui qui a sollicité mes services. Je ne me vante pas mais je sais que j’ai des compétences. Par rapport à mon âge, je m’accompagne de beaucoup d’hommes plus âgés que moi, c’est pourquoi je ne minimise personne quel que soit son statut. Mais lui, je l’ai fréquenté et j’ai su qu’il ne faisait pas l’affaire. Je vous disais tantôt que je fus le premier à avoir vu la chute de Wade parce que Serigne Mbacké Ndiaye essayait de berner le vieux. Il utilisait l’argent de Wade pour ses propres business. Il n’a même pas son Brevet de fin d’études moyennes (Bfem). On doit revoir le statut des ministres. Farba Ngom, Youssou Ndour ne méritent pas des postes aussi importants. On doit mettre en avant la compétence avérée. C’est pourquoi, je fais appel à la population en leur demandant de réfléchir mûrement avant d’élire un 5e président de la République. Aujourd’hui, le Pds est dans des difficultés", a dit Pape Saliou Diop.

L'ancien collaborateur du porte parole de Wade poursuit pour balancer : "Serigne Mbacké Ndiaye avait confectionné une banderole sur lequel il était inscrit : "Karim Wade". Ils ont fait la promotion de Karim. Ils savent qu’il a des compétences requises. C’est eux qui sont allés vers le Président Wade pour faire les éloges de son fils. Si Karim a occupé ces postes, c’est grâces à eux". Très en verve, le leader du mouvement « Liberté pour l’émergence » déballe : "Un jour, Me El Hadji Diouf est allé voir Karim pour solliciter une photo avec lui. C’est pourquoi quand je l’entends dire du mal de Karim, j’ai honte. Au Sénégal, nous n’avons pas de leader mais des beaux parleurs. Depuis Senghor jusqu’à nos jours, Wade a été le seul Président libre. Tous les autres ont été des pions des Français et même Macky Sall. Même les jeunes de « Y’en à marre » dépendent d’eux. Alioune Tine aussi. Ils les ont financés pour faire tomber le vieux. Mais, depuis le départ de Wade, le Sénégal est dans la galère. Les gens souffrent".






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image


Hebergeur d'image