leral.net | S'informer en temps réel

Pape Samba Mboup : "Le moment est propice pour libérer Karim Wade"

L'ancien chef de Cabinet de Me Abdoulaye Wade, Pape Samba Mboup, soutient, dans un entretien accordé à Walfadjri, que le moment est favorable à une libération de Karim Wade. Mais, il regrette la mollesse des jeunes d'aujourd'hui car, eux, de leur temps, savaient sortir crocs et griffes pour faire face et obtenir ce qu'ils voulaient.


Rédigé par leral.net le Samedi 29 Août 2015 à 10:25 | | 18 commentaire(s)|

Pape Samba Mboup : "Le moment est propice pour libérer Karim Wade"
"Pour libérer Karim, il faut affronter ce régime-là et le bouter hors du pouvoir. Il faut mettre fi au règne des apéristes. Et puis, le moment est propice. Les populations sont fatiguées, le régime n'a pas respecté ses engagements, il y a une crise scolaire, sanitaire, les gens pataugent dans l'eau. Toutes les conditions sont réunies, mais j'ai parfois l'impression que notre parti travaille pour la réélection de Macky Sall", regrette-t-il avant d'être plus explicite : "Oumar Sarr est une personne de bonne volonté. Il fait tout ce qu'il peut. Mais, quelque part, ça ne va pas. Il faut faire un diagnostic du parti". Il dénonce, en outre, la nonchalance actuelle de la jeunesse libérale ; une jeunesse dont ils profitaient jadis pour gagner des bras de fer avec les régimes d'avant l'alternance. "J'ai dit qu'on ne peut plus se battre, mais on ne peut plus faire ce que nous faisions en notre temps, il y a plus de vingt ans. On ne peut que montrer le chemin à ces jeunes. Mais ils ne jouent pas le jeu. On a des centaines de mouvements de soutien à Karim. Mais, qu'ont-ils fait ? Des conférences de presse, des vœux pieux, c'est tout ! Le secrétaire général de l'Ujtl est en prison. De notre temps, il n'allait pas rester en prison 24 heures. C'était ça le Pds. J'ai l'impression qu'on est en train, quelque part, consciemment ou inconsciemment, d’œuvrer pour la réélection de Macky Sall", soutient-il parlant du chef de l'Etat qu'il dit avoir toujours défendu quand il était en difficulté au Pds. "Je suis comme ça. Il avait des problèmes et j'estimais qu'on lui faisait du tort. Je n'aime pas l'injustice et je l'ai défendu, mais je le regrette. Si c'était à refaire, je ne referai pas parce qu'il m'a déçu comme il a déçu ses électeurs. On attendait autre chose de lui", s'indigne M. Mboup.






Hebergeur d'image