Pape Samba Mboup dévoile les secrets de Rebeuss: "En prison, Karim pétait le plomb, il m'a supplié de dire à Macky Sall de lui accorder la grâce..."

Pape Samba Mboup confirme que les Wade ont effectivement, saisi l’émir du Qatar pour solliciter la grâce auprès du Président Macky Sall. L’ancien chef de cabinet de Wade révèle à ce propos, une scène surréaliste qui s’est passée à la prison de Rebeuss en présence de Karim Wade et de Farba Senghor. Récit !


Rédigé par leral.net le Mardi 11 Juillet 2017 à 12:41 | | 0 commentaire(s)|

Pape Samba Mboup dévoile les secrets de Rebeuss: "En prison, Karim pétait le plomb, il m'a supplié de dire à Macky Sall de lui accorder la grâce..."
«On essaye de manipuler l’opinion en présentant Karim Wade comme un héros. Je dois rétablir les faits et heureusement que ce que je vais vous raconter, s’est passé devant des témoins. Souvenez-vous : lorsque Karim Wade était détenu et qu’il y avait des rumeurs sur une grâce en cours, Farba Senghor avait fait une sortie pour dire haut et fort, que ce serait une amnistie ou rien.

«Quand Farba a fait cette sortie, Karim Wade l’a convoqué à la prison de Rebeuss et j’étais avec lui. Karim Wade lui a textuellement dit : ‘’Farba, je te remercie, tu as fait du bon travail jusque-là mais il faut que tu arrêtes de dire ‘amnistie ou rien’. Prison nexoul’’.

«Ensuite, Karim Wade a ordonné à Farba d’aller vers les radios afin d’affirmer qu’il n’a jamais tenu ces déclarations. Farba a catégoriquement refusé et Karim lui a dit : ‘’Ah bon ? Je ferai passer le message à mon père’’. Quand nous nous sommes levés pour partir, Karim m’a fait signe et je suis allé vers lui. Il m’a amené à l’écart avant de me dire : ‘’Mais Mboup, pour le moment, il n’y a que des rumeurs. Macky Sall signe quand la grâce ? Il faut qu’il fasse ça vite’’.

«Quand j’ai retrouvé Farba, je lui ai dit que je comprenais Karim. Il était en train de péter les plombs à cause de ses conditions de détention qui n’étaient pas des meilleures. J’avais pitié de lui et il était aux bords de la dépression. Quand Farba a persisté, je lui ai fait comprendre que s’il le remplaçait en prison, il ne dirait pas la même chose. Ils étaient demandeurs maintenant laniouy reuy lamign, même si Karim est encore dans une prison au Qatar avec des domestiques à sa disposition."

«Doudou Wade devait d’ailleurs faire partie de la rencontre mais il est arrivé en retard. Nous l’avons trouvé à la sortie de la prison et on est allé ensemble en voiture jusqu’à chez moi. Je lui ai rendu compte de la volonté de Karim en lui indiquant que le gosse voulait coûte que coûte sortir. Il m’a affirmé qu’il avait la même position que Farba mais comme le gosse voulait sortir, ce n’est plus son problème".

«C’est d’ailleurs la raison pour laquelle Me Madické Niang s’est démené comme pas possible après la lettre de l’émir. La vérité est que Karim n’en pouvait plus. Et une fois de plus, comme il nous l’a dit, ‘’prison nekhoul’’.»

Source: Libération