leral.net | S'informer en temps réel

Par ici la monnaie (Malick NDAW)


Rédigé par leral.net le Jeudi 8 Août 2013 à 12:00 | | 0 commentaire(s)|

L’existence de comptes dormants peut provenir de situations très diverses telles que le décès du client lorsque celui-ci n’a pas laissé à ses héritiers les informations nécessaires pour retrouver la banque dépositaire de ses actifs ; le fait que les titulaires de compte ne pensent pas systématiquement à informer leur banquier en cas de changement d’adresse ; l’oubli par le titulaire lui-même de l’existence d’un compte qu’il a ouvert des années auparavant ; ou enfin les hypothèses dans lesquelles une personne a ouvert un compte au nom d’une autre sans nécessairement l’en informer (cas d’un compte ouvert au nom d’un enfant mineur par ses grands-parents).
Toujours est-il que dans les milieux d’affaires et au niveau de certaines institutions publiques au Sénégal notamment, tout cet argent qui dort dans les banques ne laisse pas indifférent.
En 2011 déjà, les responsables de la Caisse de dépôt et de consignation (CDC) dont la mission principale est de mobiliser des fonds destinés au financement de l’économie, avait émis l’idée de pouvoir disposer de ces fonds. Une proposition rééditée récemment par les actuels responsables de la CDC en l’occurrence le directeur général Thierno Niane, lors d’un atelier d’échange avec les journalistes du Collectif des journalistes économiques du Sénégal(Cojes) Malick NDAW.






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image