leral.net | S'informer en temps réel

Parce qu’elle menaçait de la dénoncer à la Police, Oumou Khayri Dieng assomme sa victime avant de lui mordre la lèvre inférieure

La menace de dénonciation à la police contre Oumou Khayri Dieng formulé par R. Ndoye lui a coûté cher. La mise en cause lui a, en effet, asséné un coup de pierre avant de lui mordre la lèvre inférieure.


Rédigé par leral.net le Mercredi 15 Octobre 2014 à 11:29 | | 0 commentaire(s)|

Parce qu’elle menaçait de la dénoncer à la Police, Oumou Khayri Dieng assomme sa victime avant de lui mordre la lèvre inférieure
Une affaire de coups et blessures volontaires alimente les discussions dans les foyers de Bargny. Une bagarre qui a eu lieu le 03 octobre dernier et à l'issue de laquelle la dame Oumou Khayri Dieng a asséné un coup de pierre à sa voisine R. Ndoye avant de lui mordre la lèvre inférieure. Des blessures qui ont causé à cette dernière une incapacité temporaire de travail de 15 jours.

Agée de 52 ans et mère de six enfants, Oumou Khayri Dieng risque de séjourner en prison. En effet, les habitants de Bargny Gueth lui avaient interdit de jeter des ordures dans les rues. Mais la dame Oumou Khayri Dieng avait passé outre cette interdiction. Outrée par cette situation. R. Ndoye l'avait dénoncée auprès de sa génitrice, allant même jusqu'à dire qu'elle va la dénoncer à la police. Un geste qui n'était pas du goût de la mise cause.

Le 03 octobre dernier, en se rendant à la boutique pour faire ses achats, Oumou Khayri Dieng avait aperçu cette dernière en train de puiser de l'eau. Après l'avoir traitée de menteuse, elle l'avait attaquée avec une pierre, lui occasionnant une blessure au niveau de la nuque. Pire, elle avait rejoint cette dernière évanouie et au sol avant de mordre la lèvre inférieure de cette dernière. Mais, pour se tirer d'affaire, la mise en cause n'a pas manqué de dire que c'est R. Ndoye qui avait ouvert les hostilités en l'injuriant en premier. Cette fois-ci, la chance n'a pas été de son côté.

L'enquête menée dans son quartier l'avait gravement enfoncée. D'après certaines informations, elle est une habituée des faits. Elle est réputée belliqueuse et s'en prend à tout le monde et à la moindre occasion. Mais, à chaque fois, de bonnes volontés jouent à la médiation en étouffant l'affaire. Dans le cas d'espèce, malgré le souhait des parents de régler la situation à l'amiable, elle a été placée en garde à vue et risque d'être déférée au parquet dans la mesure où les blessures de la plaignante sont assez graves.

Le Populaire






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image


Hebergeur d'image