leral.net | S'informer en temps réel

Paris SG-Saint-Etienne (1-1) : Le PSG perd encore des points

Le réalisme stéphanois, la présence de Verratti et les errances défensives parisiennes : découvrez les tops et les flops de ce PSG-Saint-Etienne (1-1).


Rédigé par leral.net le Vendredi 9 Septembre 2016 à 22:39 | | 0 commentaire(s)|

TOPS


Verratti, le facteur X

Son retour en tant que titulaire ne peut que faire du bien au PSG. A 23 ans, il se comporte déjà en leader d’équipe. Tous les ballons sont passés par lui (il en a touché 137) et il a tenté de prendre le jeu à son compte en étant le fer de lance principal de son équipe. Un véritable accélérateur même s’il a connu une baisse de régime après l’heure de jeu.

Ben Arfa, la montée en puissance

Il a démarré timidement cette partie mais il n’a cessé de monter en puissance. Côté droit, l’ancien Niçois a souvent repiqué dans l’axe et a cherché à dynamiser le secteur offensif. Son entente avec Verratti est prometteuse, même s’il a manqué une belle occasion sur un service en or de l’Italien. Mais il a semblé en progrès par rapport à ses premières sorties de la saison et le discours plus musclé d'Emery à son égard semble avoir eu un effet. Il a même été applaudi par le Parc des Princes à sa sortie (remplacé par Cavani à la 67ème).

La solidarité stéphanoise

L’ASSE a beaucoup subi, a beaucoup couru. Mais les Verts sont parvenus à arracher un point de ce déplacement périlleux au Parc des Princes. Et mettent fin à une série de dix revers consécutifs face au PSG. Un point obtenu au courage après un match au cours duquel ils ont d’abord posé des problèmes aux Parisiens dans leur 3-5-2 très dense dans l’axe. En seconde période, ils ont davantage laissé le ballon. Encaissant un but sur un penalty généreux, les Stéphanois ont eu le mérite de ne jamais baisser les bras. A l’image du nouvel entrant Robert Beric, qui a su se montrer opportuniste dans la surface pour marquer ce but égalisateur dans le temps additionnel.

FLOPS


Jesé n’était nulle part

Pour sa première titularisation depuis son arrivée au PSG, Jesé a été inexistant. Revenant d’une opération de l’appendicite, l’Espagnol a semblé à court de forme et de rythme. Positionné en pointe, pas son meilleur poste, il a peiné à prendre la profondeur et à perturber la défense stéphanoise par des appels tranchants. L’ancien Madrilène a plutôt joué en remise et n’a pas vraiment accéléré le jeu parisien. Il a cédé sa place avant l’heure de jeu (remplacé par Di Maria à la 57) et semblait remonté à sa sortie du terrain.

Meunier n’était pas bien réveillé

Le latéral droit a connu une première titularisation compliquée. Coupable de plusieurs pertes de balle en début de partie, il n’a pas assez apporté offensivement dans son couloir. Et que dire de cet oubli de marquage sur Beric conduisant au but stéphanois. Sur un centre de Malcuit arrivant dans la surface, le Belge n’a pas été assez vigilant en laissant le Slovène contrôler ce ballon et finir par tromper Trapp. Une erreur qui coûte deux points à son club.

La gestion du PSG

Unai Emery connait toujours autant de problèmes d’effectif. Avant cette rencontre, il était déjà privé d’Aurier, de Pastore, de Maxwell et de Thiago Silva, même si ce dernier semble rétabli. On peut ajouter désormais Layvin Kurzawa, blessé à la cuisse. Son remplaçant, Presnel Kimpembé, n’a pas convaincu à sa place et l’entraîneur espagnol va devoir se creuser la tête pour trouver une solution avant la rencontre face à Arsenal. Car l’effectif parisien est limité et le Basque ne cesse de bricoler depuis le début de la saison.






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image