Leral.net | S'informer en temps réel



Paris condamne l'attaque visant l'ONU

le 9 Mai 2012 à 14:07 | Lu 595 fois

La France "condamne fermement" l'attaque contre un convoi d'observateurs de l'ONU en Syrie au cours de laquelle six soldats syriens ont été blessés et tient Damas pour responsable de la sécurité des Casques bleus, a déclaré aujourd'hui le ministère des Affaires étrangères.


Paris condamne l'attaque visant l'ONU
"Nous condamnons fermement l'attaque dont a été victime le convoi du général Robert Mood, chef de la mission des observateurs en Syrie", a déclaré Bernard Valero, porte-parole du Quai d'Orsay, lors d'un point-presse. "Nous tenons le régime de Damas pour responsable de la sécurité des observateurs", a-t-il ajouté.

"Le respect scrupuleux de la sécurité et de l'intégrité de la mission, prévu par les résolutions 2042 et 2043 du Conseil de sécurité des Nations unies, s'impose. Il est de la responsabilité première des autorités syriennes de garantir cette sécurité dans une totale liberté de mouvement de la mission", a insisté Bernard Valero.

Une charge a explosé ce matin à l'entrée de la ville syrienne de Deraa (sud) au passage d'un convoi d'observateurs de l'ONU à bord duquel se trouvait le général norvégien Robert Mood, selon un photographe de l'AFP qui a précisé que l'explosion a eu lieu après le passage des quatre véhicules de l'ONU.

Derrière ces véhicules, à environ 150 mètres, se trouvaient ceux de l'armée syrienne et des journalistes, a-t-il souligné. Six soldats syriens, dont un officier, ont été blessés par l'explosion.

Le général Mood était accompagné par plusieurs officiers, dont son porte-parole Neeraj Singh, mais aucun d'entre eux n'a été blessé. Les journalistes aussi sont indemnes malgré la force du souffle.

C'est la première fois qu'une explosion se produit au passage des observateurs déployés depuis le 15 avril pour surveiller le cessez-le-feu.
Le convoi se trouvait aux portes de Deraa, berceau de la contestation contre le régime de Bachar al-Assad.g[